[E/F] Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Faites-nous partager vos récits héroïques.
Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

[E/F] Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » dim. juin 10, 2012 8:09 pm

Les Chroniques du Forum de Halo-Battle :
(Le nom est encore à trouver.)

Chapitre I :
Bande-Annonce

Frenchtouch03 :
Arrêtez, vous allez faire sortir ma première personnalité, celle qui est recouverte d'une cape noire et qui est l'envoyé du Fossoyeur sur ce forum !
Oh non, c'est malin !

Craignez le Parasite ! Il est puissant, c'est ce que j'ai dit en arrivant, il est puissant (Et charismatique, avec ça !) ! Craignez-le !

Non, tais-toi !

Non, jamais plus tu ne me feras taire ! Tu as essayé de me remplacer par une saleté de reptile sur pattes ! Tu vas payer !

Viens je t'attends ! Assez de fuites !

[Cri de Parasite.]

EDIT : Ah les gars, je vais faire un livre !

Pour la Libertéééééééééééééé

Mech :
*Mise en fonction du rotor de l'hélicoBan et bruit de chargement de ses armes*

Moi opérationnel, je ne vais pas laisser le forum aux tentacules du parasite!!


King, avec moi si tu t'ennuis! On va charger!!



Ainsi se déroule une journée de plus, sur le forum de Halo-Battle, rempli de passionnés, mais surtout de robots psychopathes, d’ASCO qui ont la classe, de têtes de Spartans flottantes, de réincarnations de Cthulu et, plus récemment, d’Hommes-Lézards. Un incident bénin, en fait, puisque quelques heures plus tard, le Parasite était vaincu et Frenchtouch03 faisait la paix avec lui-même, et que tous partaient d’un grand rire en passant aux évènements passés. Tous, sauf trois silhouettes qui disparurent quand Mech Sarmate invita tout le monde à une tournée générale de pop-corn.

Qui aurait pu prévoir que c’était là le début d’une aventure qui allait secouer le Forum ?

Un livre époustouflant, avec dans les rôles principaux :

Image
Mech


Image
Frenchtouch03

Image
Sarmate

Image
King Leviathan

Dans le rôle des méchants :

Image
VesperHubris

Image
TazVadu

Et…

Image
Vérité

Rôles secondaires :

Image
Olah

Image
Motfcu


Et bien entendu :

Kaïser, Nigel Sheldon, wee-gees, OtaK_`, bref, tous les copains sont là, tous ceux qui font de ce forum un endroit merveilleux et de cette aventure quelque chose de concret !
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » mar. juin 12, 2012 6:44 pm

Chapitre II
L’Etranger

Dans la sombre salle du conseil Covenant, un mot résonna :
« Wakabuyaaaaaaa !

-Le Prophète a dit : « la séance est ouverte. ». »
Immédiatement, un bruit de protestation, venu de la part des prophètes mineurs ici présent envahit la salle :
« Cet étranger ne devrais jamais entrer ici, il défi tous nos idéaux ! C’est un fou ! Un fou et un humain !
-C’était un humain. » Répondit calmement Vérité.
Le Haut Général TazVadu se baissa pour chuchoter à l’oreille du Prophète.
« Ils ont raison, noble Hiérarque : avec tout le respect que je vous dois, vous avez pris la décision de faire venir cet... ancien-humain sans le conseil et…
-Vous devriez réfléchir à nouveau au respect que vous me devez, Haut Général. »

A ce moment, la porte de la Salle du Conseil s’ouvrit, donnant dans l’ombre.
Il y eut un long silence que personne n’osait troubler. Finalement, le prophète mineur le plus véhément à l’encontre de la décision de Vérité ouvrit la bouche avant de la refermer précipitamment quand une silhouette mystérieuse apparut au côté de ce dernier.
« Pardonnez mon retard, Haut Prophète.
-Vous êtes tout pardonnez. » Répondit le Hiérarque en cachant tant bien que mal sa surprise et son angoisse de savoir l’inconnu vêtu d’une bure sombre si près de lui.
En voyant cela, un Elite Escorte tout proche de l’étranger sortit des rangs et leva sa Lance de Cérémonie vers lui. Avant même d’avoir pût commencer à l’abaisser vers sa cible, son bouclier sautait et laissait quelque chose faire une légère entaille sur sa poitrine avant de s’immobiliser au niveau du cœur.
« Calmez-vous et rentrer dans les rangs. Dit rapidement le Prophète. Ce n’est pas ainsi qu’on reçoit un invité. »
L’Elite obéi, ses yeux fixés sur l’épée spectrale que l’homme cachait à nouveau dans les replis de sa robe.
« Si je vous est fais venir, c’est que les évènements d’aujourd’hui modifient nos données.

-Je suis au courant. Il me les faut tout les deux.
-Tous les deux ? Vous en demandez beaucoup…
-C’est parce que l’expérience qui vous a intéressé en est à la hauteur.
-Très bien, nous agirons en conséquence. Dans une semaine exactement…

-Il me les faut dans trois jours au plus tard.

-Dans… ? Si le résultat est à la hauteur de ce que je vous donne pour financer l’expérience…
-Il le sera.
-Bien. Nous attaquerons demain. »

Jusqu'à maintenant, le dialogue s’était déroulé sans prendre en compte la présence du Conseil. Un prophète mineur voulu protester, émit un son et regretta amèrement d’avoir ouvert la bouche. L’étranger se tourna vers lui, jusqu’à ce que l’alien tombe de son siège, la bave aux lèvres.
Dans le silence le plus complet, le mystérieux invité du Hiérarque traversa lentement la salle pour atteindre la porte.
« Etait-il nécessaire de le tuer ?
-Il n’est pas mort. Il aura juste une nuit agitée. Répondit l’homme en se fondant dans les ombres du dehors, laissant la porte se refermer.
TazVadu, qui avait été assez intelligent pour se taire jusque là, demanda :
«Quel est donc le nom de ce démon ?
-VesperHubris »
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » jeu. juin 14, 2012 6:12 pm

Chapitre 3
Préparatifs

Mech savait pourtant bien que selon le règlement, ce qu’il faisait était interdit ; mais bon, lui aussi devait souvent débarrasser sa chambre de bon nombres de micros, alors il ne désobéissait vraiment. Et puis pour ce qu’il avait entendu grâce aux micros placé dans la Salle du Conseil Covenant, il ne regrettait pas. Et puis, bon sang, la Loi c’est moi !
C’est sur cette pensée qu’il entra dans les quartiers du CSNU et frappa à la première porte que l’on croisait dans le couloir des chambres.
« Sarmate, dans la cantine, tout de suite ! Réunion d’urgence ! »
Aussitôt l’ASCO bondit hors de sa chambre et couru dans tout le couloir pour prévenir les autres. Arrivé au bout du couloir, il cria :
« French n’est pas dans sa chambre !
-Suis-moi, il est déjà à la cantine.
-Tu l’as prévenu ?
-Non, mais tu le connais autant que moi. »

Et en effet, Frenchtouch03 était dans la cuisine, la gueule dans un bol de nourriture non identifiée qui sentait fort l’épice et… autre chose, dont le Barman et lui gardait jalousement le secret. Il fallut trois Marines pour le faire sortir de sa dégustation avec beaucoup de difficulté venant du fait qu’il fallait déjà réussir à le faire bouger, et qu’ensuite il n’aimait pas être dérangé.
Tiens ? Fît-il en relevant la tête. Il y a du monde ici."
Frenchtouch03 n’était ni bête ni méchant, mais nous dirons que son cerveau ne pouvait pas gérer deux choses en même temps.
Mech exposa aux défenseurs du CSNU la conversation qu’il avait en tendu et son plan de bataille :
« …Ils comptent enlever deux d’entre nous, sans doute deux personnes importante du CSNU qui connaîtrait les codes et les secrets de notre alliance…
-Dans ce cas, c’est sans doute toi qu’il cherche à enlever. Mais qui pourrait bien être le deuxième ? Mech ? Tu nous cache quelque chose ?
-Mais absolument rien. Les Covenants ont dans la tête une idée qui m’est inconnue. Pour optimiser notre défense, nous allons former des binômes (Note de l’auteur : Ben oui, même si on a des Marines, rien ne vaut un vrai joueur avec des compétences et une histoire !). Sarmate, tu viens avec moi au front, French, avec John-117 vous irez les prendre de flanc. »
John-117, un Spartan, et 03 partirent donc se cacher dans une cachette dont l’UNSC avait le secret pour pouvoir prendre l’ennemi de flanc lorsqu’il arriverait par la seule entrée disponible. Enfin, non, il pouvait faire sauter un mur, comme la dernière fois, mais vu la punition les Covenants n’étaient sans doute pas prêt à recommencer. Sinon, il y avait les conduits souterrains et autres, mais l’équipe Frenchtouch (Appelée ainsi arbitrairement.) passait devant… Et entendait des bruits de tirs au milieu des craquements de la machinerie !
« John, prévient Mech par radio, on entre dans les souterrains.
-Très bien. C’est fait.
-Je passe devant. Toi tu me couvres. » Dit Frenchtouch03 en a tapant le code d’ouverture du conduit.
Il entra lentement, ses sens plus aiguisés que ceux des Spartans ou des Elites en alerte. A l’intérieur, une minuscule ampoule jaune éclairait faiblement la coursive. Frenchtouch03 était à l’intérieur John-117 s’apprêtait à le suivre quand un tir de plasma frappa la console intérieure, faisant se fermer la porte.
Frenchtouch03 se retrouvait enfermé en compagnie d’un commando d’Elites…
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » lun. juil. 02, 2012 1:51 pm

Chapitre 4
L’enlèvement

Frenchtouch03 décrocha ses deux massues de son dos, les faisant doucement tourner dans ses mains alors qu’il avançait lentement dans le couloir remplis des craquements de la tuyauterie. Ils auraient normalement du l’aider à retrouver les Elites camouflés, mais les sons environnant était trop présents, même pour lui. Deux déchirures apparurent sur son flanc et sur sa jambe gauche, le faisant tomber à genoux un court instant. Se relevant péniblement, Frenchtouch03 ressentit à nouveau une morsure au niveau du bras, mais cette fois-ci, il était près : relevant son bras droit, la massue qu’il levait entra en contact avec le torse d’un Elite qui s’écrasa au sol, à nouveau visible et mort.
Tournant sur lui-même, il recula prudemment vers le fond du couloir, se doutant que les Elites l’attendaient vers la sortie. Soudain, dans la faible source de lumière de la petite ampoule au plafond se dessinèrent trois Elites flous, portant chacun une épée levée. Frenchtouch03 battit l’air devant lui avec ses imposantes massues, espérant tenir l’ennemi à distance et trébucha sur le cadavre de l’un des membres de l’entretien qu’il avait entendu tirer tout à l’heure ! Le corps était crispé sur une courte échelle débouchant d’un étage plus bas. Utilisant sa queue comme balancier, Frenchtouch réussi à éviter de tomber, mais une lame invisible pénétra profondément son torse, l’envoyant vers le sol un peu plus bas. L’Homme-Lézard s’écrasa à l’étage et ne dû qu’à sa chance (Ou peut-être sa destinée ?) de ne pas tomber dans un des rouleaux compresseurs ou machine de pression qui l’auraient écrasé sans espoir de survie.
« Continuez sans nous, nous nous occupons de lui. Entendit-il. Prenez ceci, le Moins-qu’Humain a dit que ça pourrait capturer Mech ! »
French grogna faiblement, c’était bien Mech que les Covenants voulaient ! Il porta la main à la profonde plaie, au milieu de sa poitrine. Il avait encore un tour dans son sac, encore un peu de temps et son facteur auto-guérisseur ferait effet…

Au dehors, l’attaque Covenant était repoussée, et chaque personne se rendait
« C’est étrange, confia Mech à Sarmate. Les Covenants ne font jamais les choses à moitié, et pourtant cette offensive semblait bâclée…
-Arrête de t’en faire, il faut toujours que tu t’inquiètes. Rien ne laisse présager… Où son John-117 et French ? »
Et c’est à ce moment là que les commandos Elites décidèrent d’attaquer, parce que le destin aime s’amuser. Passant imprudemment dans la lumière, l’un des leurs envoya un coup d’épée énergétique en direction de Sarmate. Mech, plus rapide que n’importe quel être de chair, bouscula l’ASCO à temps, mais prit le coup à sa place et s’écroula à terre, l’arme du Covenant encore planté sur son poitrail. Sarmate se releva et tira au jugé dans le couloir avec sa mitraillette silencieuse dans le couloir. Il entendit un grognement et une traînée de sang se apparut dans le couloir, suivi d’un Elite recroquevillé sur lui-même, alors qu’au bout du couloir en apparut un autre, son camouflage endommagé, tenant fermement un prisme vert dans les mains.
Sarmate se baissa pour aider Mech à se relever.
« Ta réparation automatique tiendra le coup ?
-Mon détecteur… S’affole… Sar…Sarmate, derrière toi ! »
Détendant son bras avec une vitesse surprenante, fruit d’un entraînement acharné, l’ASCO envoya un coup dans le vide derrière lui.
Klomp.
« Aïe ! »
Le saisissant par le cou, l’Elite qui avait laissé son arme en travers du corps de Mech, souffla à Sarmate avec une lueur haineuse dans ses yeux à nouveau visibles :
« On ne défie qu'une seul fois Sul’Vamee’, commandant des Specs-Ops. »
Ignorant les coups que l’humain envoyait sur son bouclier, Sul’Valmee’ l’envoya par une fenêtre. Mech, de son côté, était fasciner par le prisme que tenait l’Elite au bout du couloir : il émettait maintenant une lueur bleue foncée. Il était maintenant dans le noir…

Plus bas, les Elites se rapprochaient de Frenchtouch03, désactivant leurs camouflages devant l’imposante carcasse écrasée au sol. L’un d’eu baissa son fusil à plasma vers la tête de l’Homme-Lézard. Il ne comprit jamais comment il était arrivé dans le système de pression en face de lui, et il n’aurait plus jamais l’occasion d’y réfléchir. Profitant de l’effet de surprise, French ramassa ses massues et releva la tête en hurlant vers ses assaillants. Mais emporté pars sa rage, il ne s’était pas rendu compte que ceux-ci était à l’autre bout de la salle et vidaient désormais la batterie de leurs armes sur lui ! Il continua malgré tout à avancer, vision de cauchemar à moitié morte qui ne cessait de marcher vers son objectif. 03 était étonné, jamais il n’aurait cru pouvoir tenir aussi longtemps… Et soudain…

… Le Roi se tenait devant lui, ses mains pareilles aux feux de l’enfer sur lequel il régnait. Jamais l’insignifiant Lézard ne pourrait le rejoindre sur son trône de Puissance, et pourtant il continuait et commençait à lever sa gigantesque massue…

… Frenchtouch03, sonné, tomba à genoux, à deux pas des Elites. Ceux-ci se regardèrent dans la plus parfaite perplexité : leurs armes en surchauffent, plus rien n’empêchait leur ennemi de les écraser, et pourtant il s’était arrêté, le regard lointain, avant de stopper son facteur auto-guérisseur et de tomber dans l’inconscience.
« Il est fou. Dit un Elite. Je me demande pourquoi le Moins-qu’Humain le veux avec Mech… »
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » dim. juil. 08, 2012 8:56 pm

Chapitre 5
L’expérience

Vesper inspectait les corps de Mech et de Frenchtouch03, posé sur deux tables au centre de la pièce.
« Je vous avais dit de me les ramener en bon état.
-Nos hommes ont fait ce qu’ils ont pût, contentez vous de ce qu’on vous donne. »
TazVadu était rendu nerveux par la proximité de Vesper. Son laboratoire lui-même semblait avoir été conçu pour mettre mal à l’aise tout visiteur : salle ovale faîte de métal froid, taché par endroit, rongé de l’autre, une étagère remplie de macabres expériences, un bureau et une chaise tout au bout de la pièce formait le seul mobilier. Ah, et puis il y avait les deux corps sur les tables.
Sans s’en rendre compte, Taz n’écoutait plus VesperHubris, qui s’était finalement détourné de lui pour fouiller dans le corps de Frenchtouch03 avec une sonde. Il sursauta quand ce dernier reprit la parole
« Je crois vous avoir dit de partir, Haut Général. »
Reprenant vite le contrôle de ses nerfs (D’une part pour ne pas céder au soulagement de pouvoir enfin quitter cette pièce et à l’envie de faire ravaler son irrespect au Moins-qu’Humain.), TazVadu sorti de la pièce d’un pas qu’il voulait mesurer, mais qui fît naître un sourire sur les lèvres cachées de VesperHubris…
« Bien, murmura ce dernier pour lui-même, commençons. »

Frenchtouch03 se réveilla et resta un peu allongé pour contempler le ciel blanc. Un ciel blanc. Allonger. Contempler un ciel blanc allongé dans de l’herbe fraîche. Se relevant précipitamment, French essaya de se remémorer les évènements qui l’avaient mené ici. Ils étaient tombé dans un conduit, avait tué un Elite, puis il y avait eu cette scène où il se voyait avancer sous un déluge de feu déchainé par un roi… Ou était-ce la réalité ? S’il cherchait, il trouverait forcément quelque chose pour l’aider… Il observa les environs : une plaine d’herbe, vide sur fond blanc. Derrière lui, une énorme porte. Il essaya de la bouger, mais rien ne semblait pouvoir la faire s’ouvrir. Et puis Tout ce qu’il voyait, y compris ses mains étaient comme éthéré, semblait irréel… N’y avait-il donc personne ?
« Si, je suis là, Frenchtouch03. Résonna la voix de Mech dans sa tête. Mais je doute pouvoir t’être d’une quelconque aide. »
Heureusement, notre Homme-Lézard avait le sang-froid nécessaire (forcément.) pour faire face à la situation.
« Tu peux lire et parler dans mes pensées ?
-Tout a fait, et je dois te dire que la conversation n’est pas des plus rapides dans ton cerveau. En fait il suffirait que je parle pour que tu m’entendes puisque je suis maintenant derrière toi, mais je voulais te signaler cette petite particularité de l’endroit.
-Alors parle normalement s’il-te-plaît et arrête de fouiller dans mon esprit, c’est privé !
-Je le ferais si je le pouvais, mais malheureusement ce n’est pas possible, j’ai déjà essayé. Je ne pense pas que ça soit le moment de se concentrer sur le petit creux qui commence à poindre alors que tu a mangé il y a moins de trois heures. Enfin, normalement.
-Tu n’as aucune idée du temps que l’on a passé ici ?
-Non, pas le moins du monde. Je ne sais pas non plus comment nous avons atterris ici. Je pense qu’il faudrait chercher un moyen de sortir… »
Gling gling.
Instantanément un chemin apparût devant nos deux héros…

L’expérience était passionnante, la plus excitante que Vesper ait jamais tenté de faire. Il rapprocha son instrument à Plasma cérébral le plus possible, afin d’accélérer l’expérience. Une lumière rouge s’alluma sur une petite carte holographique, et le mystérieux savant alla chercher un autre de ses instruments.

«Etrange cette histoire de laser.
-N’est-ce pas ? Tu vois que ce n’est pas compliqué de lire dans l’esprit des gens. Je vois par exemple que la tu n’es pas d’accord avec ma décision de suivre le chemin qui est apparût.
-Non, vraiment pas. De toutes manières, ça fait bien une heure que l’on marche et que l’on a toujours rien trouvé.
-Justement, vois le bon côté des choses : ça fait bien une heure que l’on marche et que l’on a toujours rien trouvé. »
Bzouf.
« Qui a fait « Bzouf » ?
-Ca a sans doute un rapport avec ça. Répondit Mech en montrant du doigt un minuscule point sur l’horizon. Beaucoup de mes instruments sont déréglés, mais pas ma lunette de grossissement ; c’est une… Horde ? Sans scan je pense que ça sera sur nous dans… »
La Horde poussa un cri inarticulé et se jeta sur les Mech et Frenchtouch03. Sans arme, l’Homme-Lézard se défendit à coup de griffes et de dents, mais Mech avait plus d’un tour dans son sac : murmurant « Module de combat : lame/bras » suivi d’un nom de code, il ravagea les rangs ennemis avec deux lames jaillies de ses bras, mais il semblait que rien ne pouvait arrêter la Horde, qui, réflexion faîte, ne faisais que ce débarrasser des intrus sur son chemin, qu’elle continua sans se soucier de nos deux héros qui avaient réussi à sortir de la mêlée.
Ils n’eurent même pas le temps de reprendre leur souffle qu’un craquement assourdissant se fît entendre.
« La porte ! » S’exclamèrent-ils par la pensée avant d’être pris d’un grand malaise qui les mit tout deux à terre.

Il avait sursauté, VesperHubris en était certain. L’un des deux avait sursauté quand il avait touché la cible avec son rayon. Il éteignit son instrument, attendit quelques secondes en ce disant que ce n’était pas vrai puis sorti du laboratoire.
Les bras de Frenchtouch03 et Mech tressautèrent alors…
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » jeu. juil. 26, 2012 5:33 pm

Chapitre 5
Jour de survie – 3

Sarmate enclencha un nouveau chargeur dans son arme et ouvrit le feu ; trois créatures de plus mordirent la poussière, le laissant seul sur la place. Rechargeant, il continua son chemin, non sans pouvoir empêcher son regard de détailler une nouvelle fois les monstres qu’il combattait depuis deux jours : on aurait dit une forme de combat, mais ce n’en était pas une. Un parfait mélange entre le Parasite et la mécanique, le tout d’un brun foncé répugnant…
Ils étaient arrivés il y avait deux jours de cela, un jour comme les autres… Pourquoi ? Personne ne le savait. L’attaque avait été fulgurante : une horde de créatures apparenté au Parasite, accompagné des inévitables Formes Infectieuses, qui faisaient grandir la horde au fur et à mesure que les défenseurs tombaient. Les Formes Infectieuses aussi étaient un peu différentes : au lieu de transformer leur cible, elles les enveloppaient dans une petite armure, un véritable petit cocon qu’elles dirigeaient grâce à leurs tentacules. Le quartier du CSNU avait été envahi, puis bientôt pris par les forces mystérieuses qui s’échappaient inlassablement du quartier Covenant.
Sarmate, donc, survivait dans ce quartier depuis deux jours, et continuait de défier les envahisseurs grâce à un ingénieux système qui consistait à émettre des vibrations grâce à une cloche pour perturber les groupes de Formes Infectieuses. En effet, suite à des circonstances peu flatteuses que nous ne révéleront pas ici, Sarmate avait découvert que les ultrasons produites lorsque l’on sonne les cloches perturbaient les groupes de Formes Infectieuses jusqu’à ce quelle ne sache plus quoi faire. Les groupes étaient alors désorganisés, et les petites créatures avaient des comportements des plus étranges.

Et aujourd’hui est un grand jour, car Sarmate a décidé de partir pour le quartier Covenant et de faire sauter la source du problème. Il avait à cet effet réussi à garder en sa possession deux rouleaux de dynamites et cinq grenades (En espérant que ladite source du problème ne serait pas trop grosse.). Enfin, aujourd’hui était un grand jour, car les fortifications de Sarmate (Et des survivants qui l’accompagnaient avant de se faire attraper par leurs mystérieux ennemis.), un mur de bric et de broc, avait été démoli en une seule nuit. Et vue les dégâts, le responsable devait être une sorte de créature encore inconnue, car aucune créature connu par Sarmate et présente sur le Forum ne pouvait faire un tel travail : sur son chemin, tout était dévasté, et des corps sans vie de formes de combats jonchaient le tout. La trace était aisée à suivre, et elle allait droit vers les quartiers Covenants. La petite habitation de Sarmate était désormais sans défenses, et il résolu de tuer cette créature en chemin.

La trace continuait dans la jungle d’arbres exotiques en provenance du quartier Covenant, eux aussi tirés d’un mélange entre le Parasite et la technologie, qui avançait un peu plus chaque jour. Sarmate avait vu des survivants entrer dans cette agglomération d’arbre et être foudroyés immédiatement par la présence de spores mortifères. Il se félicita donc d’avoir gardé son casque et entra dans la jungle, sur les traces du monstre.

Il courait, sans même s’arrêter. Il n’avait qu’à lever le bras et ses ennemis tombaient. Pour l’instant. Il savait que bientôt, il ne pourrait plus faire grand-chose. C’est pourquoi il courait, sans s’arrêter. Et il arriva à la grotte, habité, nota t-il, par des créatures hostiles. Qu’à cela ne tienne…

C’était le troisième mois. Depuis quoi ? Le troisième mois depuis que Motfcu n’avais pas laissé sa forme divine reprendre le dessus. Car, peut-être n’étiez-vous pas au courant, le corps habituel de Motfcu n’est qu’un déguisement pour cacher sa véritable nature : Ctulhu parmi les mortels. Il était arrivé il y a deux ans, pour voir le monde des mortels de plus près, par pure curiosité, et avait choisi cet endroit. Depuis, il n’a pas voulu repartir, car il s’amuse beaucoup ici. Mais il devenait de plus en plus compliqué de ne pas redevenir comme le veux le monde : un dieu est intangible, et un dieu ne vit pas avec les mortels. Motfcu avait l’impression que le monde entier voulait lui faire savoir ça, mais il s’était attaché aux gars de ce joyeux Forum. Bien entendu, il se sentait parfois seul ou dépassé, car les ennuis des mortels passaient presque toujours bien en dessous du plus petit des soucis d’un dieu comme lui. Personne ne le comprenais, sauf peut-être Mech, qui comprenait vraiment beaucoup de choses, et Frenchtouch03, qui, d’une certaine manière était, comme le savait tout les dieux…
Du bruit ? Dans cette plaine perdue ? Impossible, personne ne venaient jamais, Mech le lui avait assuré. C’est en effet ici que Motfcu se repliait, pour laisser une courte nuit sa nature divine visible prendre le dessus (Parce qu’avec une forme invisible, il aurait été trop compliqué de revenir sur le monde des mortels.). Il ne fallait surtout pas que quelqu’un le voit quand il laissait pratiquement libre cours à son pouvoir : il serait alors glacé d’effroi et envoyé dans l’au-delà. Pourtant, il n’entendait plus rien… Il s’avança donc dans la plaine, comme il l’avait fait tant de fois, et laissa tomber une partie du masque : il commença à s’élever, des ailes lui poussèrent dans le dos, son visage se transforma en face de poulpe. Bientôt, il atteint les dix mètres de haut, puis à nouveau le bruit, beaucoup plus fort, et plusieurs fois de suite, mais ce n’est qu’à la morsure dans son dos que Motfcu reporta à regret son esprit sur le monde d’ici bas. La plaine était remplie de petites créatures rondes qui sautaient sur lui et le mordaient assez douloureusement. Il sentait dans cette morsure un terrible poison, et revint alors complètement dans le monde des mortels et interrompit sa progression vers sa pleine puissance divine. Balançant le bras gauche, il se débarrassa de ses assaillants qui étiraient leurs multiples tentacules sur cette partie du corps. Il écrasa son bras droit sur une partie de la plaine, faisant de large moulinet de son autre bras. Il leva le pied, écrasant des centaines des petites créatures. Cela dura bien deux heures, et curieusement, Motfcu sentait ces forces s’amenuiser. Ces monstres avait une particularité, quelque chose quoi drainait ces pouvoirs, quelque chose de… Frenchtouch03 ? Dès que cette information arriva à l’esprit de Motfcu, la plaine s’embrasa d’un feu purificateur, éliminant tout ses adversaires. Haletant, Motfcu chercha une solution au problème ; si les petits monstres qui l’avaient attaqué étaient capables de l’affecter au point de l’affaiblir…
Boum !
La deuxième vague d’attaque arriva par l’arrière, et plaqua Motfcu au sol. Des monstres humanoïdes ressemblant à des hommes ou des élites s’étaient joint à l’assaut. Motfcu savait qu’il ne pourrait pas leur résister cette fois-ci, et ce laissa donc emprisonner dans les tentacules mi-mécaniques, mi-organiques.
Il avait cependant assez de temps pour réfléchir à une riposte…

Le chemin de Sarmate fut beaucoup plus long : il avançait moins vite, s’empêtrant constamment dans la répugnante vase qui couvrait le sol de cette région, et trébuchant sur les innombrables racines qui plongeaient dans le sol comme autant de doigts inquisiteurs. C’est bien simple, il avait l’impression que la jungle faisait tout pour le ralentir. Enfin, c’est ce qu’il pensait, car sinon, comment cette sinistre apparition le suivrait-il ? Il s’était perdu, et avait alors vu un spectacle terrifiant : un des survivants qui l’avaient accompagnés au début de l’attaque était moitié fusionné avec l’arbre qui le soutenait ! Sur son visage ce lisait une impression d’indicible douleur… Il avait alors rejoint la piste de la créature qu’il suivait avec la ferme résolution de ne plus la quitter, mais l’arbre apparaissait toujours, à l’extrémité de son champ de vision, montrant toujours la face sur laquelle le malheureux agonisait. Et soudain, les arbres et les visions d’horreurs avaient laissé place à la grotte. Enorme, tellement sombre qu’on ne voyait pas à l’intérieur, elle semblait vouloir avaler Sarmate en même temps que de le défendre d’entrer. Si l’ASCO voulait chercher un autre chemin pour arriver au quartier Covenant, il devait traverser la forêt et ses horreurs sans piste tracée devant lui.
C’est quand il entendit du bruit qu’il se résolu à entrer : quelque chose se battait à l’intérieur, peut-être un survivant avec la bête ? Cette fois-ci, il reprit le chemin en courant, épaulant son fusil. Activant sa lampe torche, il découvrit une énorme pile de cadavres, forme de combats et autres, si haute que sa lampe torche ne lui permettait pas d’identifier la chose qui trônait dessus, grinçante et gémissante masse d’ombre. Il leva son arme.
« Je ne te conseil pas d’essayer. » Laissa tomber la créature sur le tas en ouvrant le feu. Sarmate se retourna pour voir deux formes de combats encore en vie s’écrouler.
« Cette voix ! Mais tu es…
La créature descendit en se laissant tomber au sol dans un bruit de tonnerre.
« King Leviathan, pour se servir lui-même. »
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » dim. sept. 02, 2012 7:50 pm

Chapitre 6
L’Antre des Modérateurs

« King ! Que fais-tu ici ?
-Oh, mais tu vois bien que je change les pneus de mon dromadaire ! De ma main libre, je sauve les petits Marines inconscients qui se jettent tête baissé dans un traquenard. »
Sarmate soupira : s’était bien King, et non pas une autre diablerie.
« Je voulais dire « Qu’est-ce que tu fais de spécifique dans cette grotte ? » Croyant que tu étais un animal sauvage, j’ai suivit ta piste et vue tes traces, tu ne te déplaçais pas au hasard. »
King émit un grincement désagréable qui pourrait s’apparenter à un rire moqueur.
« Allons, tu ne vas pas me faire croire que tu ne sais pas pourquoi cette grotte m’intéresse ? Et pourquoi elle est encore exempte de toutes traces d’infection ? Si ? Mais allons, c’est l’Antre des Modérateurs ! C’est ici que se trouve le lieu où ils se reposent, protégés par leur gardien. Quand l’invasion a commencé, si tu veux tous savoir, j’ai remarqué que les parasites sortaient tous du quartier Covenant. Je me suis alors mis en tête de le faire sauter.
-Moi aussi ! Nous pourrions combiner nos forces ! Déclara l’ASCO en montrant fièrement ses deux rouleaux de dynamites et cinq grenades. J’ai réussi à prendre ça dans l’armurerie avant que le quartier du CSNU ne tombe.
-[Nouveau grincements qu’on pourrait traduire par « Ah ah ah ! ».]. Tu ne crois quand même pas que ce sera avec ça que tu vas régler le problème !? Attends un peu, mon gars, je vais te montrer quelque chose. »
Le petit robot souleva alors son capot, découvrant aux yeux impressionnés de son interlocuteur un véritable trésor en explosif. Rigolant encore, il referma violemment son capot et partit vers une longue trainée de terre solide qui montait en spirale vers les ténèbres.
« Tu ferais bien de m’accompagner si tu ne veux pas avoir des ennuis ! »
Sarmate, connaissant bien King, ne lança pas de répartie et préféra aborder un autre sujet.
« Tu parlais d’un gardien, mais j’imagine qu’il n’y a pas que lui dans cette grotte ? Il doit y avoir des pièges, des embûches…
-Bah ! Ne t’en fais pas pour ça ! »
King Léviathan parlait d’un air assuré, mais Sarmate sentait bien que s’il y avait bien une chose qui pouvait effrayer l’intrépide robot, c’était bien les Modérateurs.
« Néanmoins, je dois quand même te prévenir, ajouta t-il après un moment de réflexion, je ne suis pas responsable de tous les morts, à l’entrée. »


« Analyse : nous perdons soudainement connaissance et nous réveillons dans un autre endroit que celui sur lequel nous nous sommes écroulés. Ou alors, c’est le même endroit mais avec un précipice en plus. Nous n’apercevons pas le fond de ce dernier etGrouilk… French, arrête de me parasiter avec les gargouillements de ta faim. Comme nous partageons nos pensées, tu ferais bien de te concentrer et de faire taire ce bruit horripilant.
Bien, du précipice
[Poufgling.] dont on ne voit pas le fond s’échappe une forte brume. Je ne sais pas comment l’expliquer mais je suis attiré par ceChkronch-chkronch…
Frenchtouch03, non, vous n’êtes pas en train de manger un plat très épicé dont le secret est gardé par le barman et vous seul, concentrez-vous.
-Mais si, regarde, tu en veux ? »

Mech se retourna lentement avec un soupir, ou ce qui pourrait s’en rapprocher pour une machine et fut stupéfait : Frenchtouch03 dévorait gloutonnement des plats posé sur une table sortie de nulle part !

« Frenchtouch03, dit moi ou tu as trouvé ça.
« Je ne sais pas trop, répondit l’intéressé entre deux bouchées. J’y ai pensé très fort, et poufgling, le voilà qui arrive. Je n’allais pas me priver.
-Tu ne crois pas que c’est peut-être un piège ?
-Bah non, puiche que ch’ai moi qui l’ai penché.
-French, ce que tu me dis là est délirant, et pourtant, je ne saurais pas l’expliquer, je sens que tu as raison. Si seulement j’avais mon… »
Poufgling !
Un HélicoBan se matérialisa devant eux.
« Je savais bien… Tu viens, French ? Nous allons voir ce qu’il y a de l’autre côté de ce précipice.
-Est-ce qu’il y a un aménagement pour une table et les vivres qui vont avec ? »
Poufgling !


Chtong ! Paf ! Plang ! «King, sur ta gauche ! », « Merci je m’en occupe ! », kling ! Kronk ! «King, derrière toi ! Derrière toi ! Derrière toi, je te dis ! Oh non ! » Kaboum ! «Oh non ! Ca va ? King, réponds moi ! Tu es toujours là ? Eoh ? Saleté de boîte de conserve, tu ne peux pas mourir maintenant ! Réponds espèce de rebuts de dépotoi…", « Merci, ça va, je suis toujours vivant ! On continu, vite ! Ca porte malheur de s’arrêter… » Groaaaaaaaaar ! « Ouh le gros ! » Paf paf et repaf ! Groaaaaaar ! Tagadagada ! Tagadagada ! Groaaar ! « Bon sang, mais tu nous lâche jamais, toi !? » REREPAF ! Gr ? « Bouh ! Barre-toi ! » Kaï Kaï Kaï…
King et Sarmate arrivèrent enfin à un couloir calme, la respiration sifflante, spectacle impressionnant quand on a devant soit un robot comme King Léviathan.
« Arf, Pouuuf… Tu vois, c’était pas si compliqué !
« Euh, on n’a traversé que trois couloirs… »

Motfcu attendait patiemment, sous la masse grouillante des Parasites d’Infection. Si ses geôliers avaient été doués de sentiments, sans doutes auraient t-ils été quelques peu effrayer par son calme olympien, malgré la douleur qu’une lente fusion à la horde pouvait occasionner. Il était calme parce qu’il savait que bientôt il reprendrait le dessus. Soudain, une Forme de combat vira au vert cramoisi caractéristique des avatars classiques de Cthulhu, aussitôt attaquée et éliminée par les autres organismes parasites présent. Mais pendant que ces derniers s’acharnaient sur le cadavre, trois autres abandonnèrent le gris métallique pour le vert cramoisi. Ceux-là profitèrent du manque d’attention que leur portaient les autres pour en embrocher quelques uns sur leur bras terminé par des piques. A nouveau se fut la mêlée, mais de plus de monstres changeait de couleur…
« Bien. Pensa Motfcu. Voilà qui est fait. »

Nous retrouvons maintenant King et Sarmate, dans un couloir enfin vraiment calme. Ou presque…
« AH AH AH AH ! »
« Oh bon sang… C’est quoi encore, ça ?
-Je n’ai rien entendu ? »
« AH AH AH AH ! »
« J’aurais préféré ne rien entendre… »
Ils observèrent le couloir qui leur faisait face : encore un couloir sombre, avec pour différence que beaucoup de fils et câbles électriques se dirigeaient tous vers une porte fortement blindée.
« Je crois que c’est tout proche…
-Je me poste ici et je le réceptionne… »
« AH AH AH AH ! »
Une boule flottante grise passa à côté d’eux à toute vitesse, mettant King à terre et plaquant Sarmate contre le mur.
« AH AH AH AH ! Mais oui ! Cela faisait longtemps que personne n’était venu nous voir ! C’est un grand jour ! Si j’avais fait un peu plus attention, j’aurais baissé les défenses, AH AH AH AH ! Qu’à cela ne tienne, hein ? Ca ne vous a pas gênés ! Il faudra que je retravaille ça, parce que si les gens passent les défenses sans mourir, c’est qu’il y a un problème, n’est-ce pas ? AH AH AH AH ! Si vous aviez vu vos têtes, ça valait le coup ! Allons, on n’est pas là pour tuer des gens, sauf si c’est pour le bien, bien entendu, dans ce cas là, on ne fait pas de quartier, n’est-ce pas Nova ? AH AH AH AH ! J’oubliais, je l’ai désintégré, il n’est plus là pour entendre ma blague, c’est drôle non ? AH AH AH AH ! Enfin bon, on rigole, et je ne sais toujours pas pourquoi vous êtes là !
-O… Olah ?
-Eh bien oui ! Qui d’autre ? Bonjour Sarmate, bonjour King Léviathan ! Qu’êtes vous venu faire ici ?
-Vous ne savez pas ce qui se passe dehors ? Grogna King en se relevant.
-Mais si, bien entendu ! Du parasite technologique, très belle invention ! Des gens qui meurent, partout, c’est affreux, mais moi je sais tout ! AH AH AH AH ! Vous ne saviez pas que les modérateurs étaient au courant de tout, ici ? AH AH AH AH ! Sauf peut-être quelques affreux virus qui se cachent pour vous dévorer la nuit ! AH AH AH AH ! C’était pour rire ! Quoique… AH AH AH AH !
-Et vous n’êtes pas venu nous sauver ? Fît Sarmate, indigné. Pourquoi ?
-Très bonne question ! Et bien je… Euh… AH AH AH AH ! »
Olah repartit en volant à l’autre bout du couloir, sans s’arrêter de rire, et fît de nouveau tomber King.
"Je me demande pourquoi je me pose encore la question...
« Nous sommes venus ici pour vous demander de réveiller les modérateurs. C’est urgent ! Hurla ce dernier alors qu’il tombait. Eh ! Vous m’entendez ? C’EST URGENT ! »
Le casque volant se posta devant la porte et un rayon sortit de ces yeux. A son contact, le clavier de cette dernière émit un bruit ; la porte se déportât sur gauche.
« Mais oui mais oui ! Pas la peine de hurler ! Entrer donc, et à l’avenir King, sache que je cri plus fort que toi ! Par exemple : BANHAMMER ! AH AH AH AH ! C’était pour rire ! »
Ils entrèrent dans la salle. Elle était ronde, avec un toit de cristal en forme de dôme, par lequel on pouvait voir les étoiles de la nuit au dehors. Le sol et les murs, en pierre rugueuse, ne présentait que peu de défauts. A son centre, le sol changeait pour être recouvert de métal inconnu, servant de base à un reposoir de jais noir sur lequel Olah veillait sur les Modérateurs en stase. Personne ne savait vraiment ce qu’il faisait alors, puisqu’il était évident qu’ils gardaient quand même une présence sous la forme d’avatars partout dans le Forum, dispensant leurs bienfaits ou leurs punitions. Leur forme physique, par contre, était gardée dans les petits emplacements faits de ce métal inconnu mais de couleur sombre, placés sur les bords de la pièce, dans le mur, bien à l’abri.
Olah se plaça lentement devant chacun d’eux. Une fois qu’il eut fini, il alla se poser sur son piédestal, en attendant que les Modérateurs se réveillent. Un premier compartiment s’ouvrit, libérant un homme cheval.
« Bonjour Otak_`. »
Ce fut au tour d’une espèce petit chat noir de sortir, langue pendante. Aussitôt, il se précipita pour lécher King.
« Bonjour Naglareph. »
Une lumière informatique apparut.
« Bonjour Nigel Sheldon. »
-Salutations, Olah, Fossoyeur gardien du Sanctuaire des Modérateurs ! Nous sommes prêts à marcher contre l’ennemi.
-Olah !
-Oui monsieuuur ?
-Non, je voulais dire : Olah ! On va partir comme ça sans préparations ?
-Quelles préparations ? Nous sommes des Modérateurs, ne l’oubli pas ! Nous sommes déjà au courant, et nous n’avons certainement pas besoin de préparations dans ce petit cas-là !
-Même si dans ce petit cas là en question, nous devons quand même vous avouer que nous n’avons aucune chance de survivre, ou même de causer de dommage suffisant pour vous couvrir. Dit Otak_`.
-C’est exact. Confirma Nigel Sheldon. Même si cela me fait mal de l’admettre, nous n’étions pas préparé à ce problème. En l’occurrence, nos chances de survie sont de 12%. »
Sarmate s’appuya contre un mur, abattu. Si les Modérateurs ne pouvaient pas survivre, ils étaient perdus !
« Néanmoins, nous savons que quelque chose arrive qui permettra de faire passer nos chance de survie à… Euh… Dit Naglareph.
-A 25%, juste ce qu’il faut pour vous permettre de passer et de poursuivre votre mission. » Compléta Nigel Sheldon.
A ce moment même, une forme de combat d’une étrange couleur verdâtre sombre passa par la porte. Une voix résonna à travers elle :
« Moi aussi, je suis prêt à me battre.
-Motfcu nous apporte exactement 267 formes de combat converties. Nous sommes prêts à partir. »
Complètement désappointés, Sarmate et King Léviathan suivirent leur étrange armée à travers les tunnels de la grotte. Ils sortirent, et bientôt, le quartier Covenant fut en vue. Et une bonne partie des ennuis qu’il apportait avec…
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » mer. sept. 19, 2012 1:20 pm

Chapitre 7
Le Quartier Covenant

Cette bataille fut mémorable, mais aussi l’un des évènements les plus désolant du Forum de Halo-Battle. Elle ne dura que quelques heures, juste le temps que pouvaient donner les Modérateurs à Sarmate et à King Leviathan pour passer les lignes ennemis quand elles étaient distraites. Il y aurait tellement de chose à dire, mais tellement peux qui vaillent réellement la peine... S'appesantir la chute de l'armée de son camp lors d'une bataille importante est un petit peu glauque, non ? Néanmoins, nous nous intéresserons au évènement les plus importants de cette histoire, en se basant sur trois endroits : le Passé, le Présent et même l'Inclassable.

Présent
Sarmate courait dans les couloirs du Quartier Covenant jusqu'à en perdre haleine, jusqu'à se que son cœur soit près d'exploser. King courait aussi, mais lui ne pouvait pas perdre haleine. Les deux, par contre, étaient ébranlés par ce qu'ils venaient de voir ; des choses qu'ils n'oublieraient jamais...

Passé
"On a perdu Nagla !
-Il est passé à l'ennemi !" S'écrie Otak_'.
Les Modérateurs étaient depuis longtemps seuls, encerclé par la marée des Techno-Parasites. Des formes de plus en plus variées étaient jetés contre eux, tant et si bien que des spécimens étaient uniques. Finalement, Olah fut jeté à terre par une forme d'infection chanceuse, et Otak_’ chargea parmi la masse qui se dirigeait vers le Modérateur mis à terre pour que ce dernier puisse ce débarrasser de l’opportun. Il disparu, et on ne le revit plus.
« Olah, nos chances de survie sont de 1, 3%, d’ailleurs, si je prend le facteur de puissance en compte, je devrais mourir d’ici quelques instants. »
Pour corroborer ses dires, il fut fauché par un pique d’alliage inconnue et disparut dans les grouillements incessants de ces ennemis. Olah était seul.
« A situation désespéré, mesure désespérée. » Murmura celui-ci pour lui-même, alors qu’il s’élevait de nouveau dans les airs et que ces yeux brûlaient d’une lueur nouvelle.

Inclassable
Mech et Frenchtouch03 survolait le vide brumeux depuis.. Un temps inclassable. Le vide, rien que le vide et le rot occasionnel de Frenchtouch03.
« Ca fait combien de temps qu’on est entouré de vide ? C’est déprimant….
-Tu n’as pas écouté la voix ? C’est un temps inclassable.
-Quelle voix ?
-Ce n’est pas grave, ne cherche pas à comprendre. »
Ainsi ce déroulait le long voyage de Mech et Frenchtouch03, quand soudain à leur côté gauche un orage ténébreux, et à leur droite une lueur blanche et bleue. Frenchtouch03 ne pouvait s’empêcher de regarder l’orage alors que Mech était attiré par les lumières.
« Je… Crois savoir ce que c’est…
-Oui. Moi aussi. Nous avons devant nous notre esprit. »
L’Hélicoban passa à côté des deux esprits : celui de Mech était un assemblage de données et de petits robots rangeant des petites capsules, les souvenirs, dans des rangées de d’autres capsules brillantes blanches et bleues. Celà avait l’aspect d’une fourmilière : grand, et terriblement organisé…
Avant qu’il ne pose la question, Mech lui envoya un message mental :
« Mes souvenirs ne regardent que moi. »
Du côté de Frenchtouch03, l’orage faisait toujours rage parmi la brume. Les éclairs bleues foncés et violets, parfois même rouge, laissait parfois place à de courtes scènes d’affrontements entre un Homme-lézard massif et un monstre indistinct qui le semblai tout autant.
« Tu ne te souviens de rien ?
-Non… Juste de la poussière et des échos… »
Ils passèrent lentement et silencieusement au milieu du bruit de l’orage et des petits cliquetis des drones chargés de mettre en ordre la mémoire de Mech.
Soudain, au loin apparut quelque chose : un vortex qui tournait lentement, mais sûrement, les attirait inexorablement à eux.
« Et le pire… Soupira Frenchtouch03.
-C’est que nous savons qu’il faut aller là-bas, que c’est le bon chemin.
-Exactement. C’est très désagréable… »
Bientôt, ils disparaîtraient dans le vortex, poussé par leur intuition, pour le meilleur, ou pour le pire.

Présent

Sarmate et King arrivèrent dans un couloir sombre qui n’avait rien de particulier, si ce n’est le corps à moitié fusionné avec le mur, un Elite. Quand Sarmate s’en approcha, le malheureux tandis vers lui une main et poussa un faible gémissement. Lui demandait-il de l’aide, ou son esprit avait déjà été corrompu ? Essayait-il de faire passer le dernier message de son temps conscient avant de rejoindre la masse des Techno-Parasites ? Sarmate ne le saurait sans doute jamais.
« Viens, Sarmate. Dit King. On ne peut plus rien pour lui. Nous y sommes presque : mon radar dévoile quelque chose de gros, ce doit être un énorme rassemblement quasi-immobile, dans la Grand-Salle Covenant. Il y a trois autres petits points dans l’antichambre qui y mène, juste en face, prépare toi. »
De l’antichambre en question s’échappait de longues plaintes…

Passé

Olah mit en route un système de combat qui allait peut-être le tuer : il se surchauffa volontairement, et puisa dans son énergie vitale pour créer une onde de choc à partir de son corps qui aurait sans doute raison de tous ses ennemis. Sans doute. Et risquait de la tuer, aussi. Sans doute. La surchauffe lui arracha un long cri, mais l’onde de choc libéra sa douleur d’une manière si violente que tous ses ennemis furent balayés. Olah cligna des yeux pour s’assurer qu’il n’était pas mort. Il flottait au-dessus du sol, mince. Ah mais non, ça c’est normal. Mais que faisait-il là ? Et d’abord, qui était ce « Il » ? Pris de nausée, l’esprit embrumé, Olah s’appuya contre un mur… Qui l’accueilli à tentacules ouverts.


Sul’Vamee’ était écrasé contre un mur. Oui, écrasé : il avait été l’un des derniers à avoir défendu le Prophète, et une forme de combat colossale l’avait tout bonnement écrasé contre un mur avant de s’attaquer à la porte de l’antichambre de la Grand-Salle. Il gisait là, contre le mur, et la Techno-Infection commençait à prendre le dessus sur son esprit. Notez qu’il avait tenu assez longtemps : on ne gagne pas la place de commandants des Specs-Ops pour rien… Mais sa volonté s’effritait, et il devait à tout moment garder le contrôle de son esprit pour ne pas se laisser partir, comme le reste du Quartier avant lui. Quand il entendit des pas, Sul’Vamee’ frissonna : il croyait encore être confronté au spectacle de ses frères hideusement déformé réduit à l’état de marionnettes par l’étrange entité qui avait les avaient attaqué. Mais à la place de ça, il vit une figure, ou plutôt un casque connu, et haït : le seul Marines à lui avoir jamais tenu tête : Sarmate ! Voulant se jeter sur lui en hurlant de rage, il ne parvint qu’à lever un bras dans sa direction et à gémir lamentablement. L’ASCO s’arrêta devant lui un moment puis baissa la tête ; qui sais ce qu’il était en train de penser ? Sul’Valmee’ l’imagina se moquant de son adversaire, hier encore si imposant. L’ASCO s’éloigna au son d’une autre voix.
Il voulu le retenir, mais l’Elite avait laissé parler sa colère une fois de trop : soudain privé d’identité propre, il ne pensait plus qu’à se nourrir…


Inclassable

Frenchtouch03 et Mech sortirent du vortex allant de surprises en surprises. : l’HélicoBan avait disparut, et ils étaient apparus sur le sol dur et froid d’une sorte de salle de commandement. Devant eux se trouvait un panneau de contrôle, avec les boutons aux couleurs chamarrées de rigueur, et un grand écran rectangulaire. Ce qu’ils virent par là leur glaça le sang.
« C’est nous. »
Ce n’était pas une interrogation, juste une affirmation froide et résolue.
« Il doit y avoir un moyen de se sortir de là… » Dit Mech en s’approchant du panneau de contrôle.
« Oui, mais j’ai surtout l’impression qu’il faut nous laisser du temps… »

Présent

Sarmate et King Leviathan entrèrent dans l’antichambre de la Grand-Salle. Cette petite salle ovale et sombre résonnait de plaintes, et leurs regards furent
Attirés par ses habitants : Vérité, TazVadu et VesperHubris, ou plutôt ce qu’il en restait. Sur le mur devant eux, le Prophète se lamentait pitoyablement sur une histoire de choix, de temps, et d’humain maudit ; TazVadu semblait quand à lui subir des souffrances inimaginables, ses imposant muscles (Ou du moins ceux qui étaient encore différenciables du mur.) crispés dans la douleur. Il lâchait parfois un cri de souffrance absolument sinistre, ce qui, couplé à l’ambiance malsaine de la salle, mettait les nerfs de Sarmate à rude épreuve. Au-dessus de la porte en face de laquelle il venait d’entrer, VesperHubris, dont seul le buste étaient encore visible, fusionnait avec le mur par les bras et les reins, ses jambes ayant déjà disparues et sa tête pendant mollement sous sa capuche. Ce n'est que lorsqu'ils passèrent sous lui qu'il leur parla, d'une voix faible et folle :
« Vous n'aimerez pas ce que vous verrez de l'autre côté de cette porte. Inutile d'essayez d'arrêter le processus... C'est trop tard... »
Alors que le mécanisme automatique de la porte s'ouvrait lentement, Vesper continua de leur parler. Malgré tout, il semblait encore avoir toute sa tête.
Sarmate et King Leviathan passèrent la porte.
« Fuyez, fuyez ! Vous ne pouvez rien... »
Il se tût un instant, pour finir dans un murmure :
« ... Car il est parfait. Ah ah ah ah ah ah ah ! »

Alors que le rire sinistre résonnait derrière eux, et que la porte se refermait, ce que virent nos deux héros leur glacèrent le sang et l'huile bouillante : ils avaient retrouvés Mech et Frenchtouch03, et ce qu'ils voyaient ne leur plaisaient pas du tout.
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » sam. oct. 06, 2012 2:23 pm

Chapitre 8
Le Mécha-Fossoyeur

La Grand-Salle était, comme son nom l’indique, grande, et comme les Covenants aiment faire les choses en grand, quelque chose de grand chez eux est vraiment… très grand. Et la vision de cauchemar qui s’offrait à eux remplissait honorablement cette très Grand-Salle : une tête d’homme-lézard bouche béante d’où s’échappait un liquide gluant, tournant lentement son énorme et unique œil rouge, sans sembler voir vraiment ce qui l’entourait, étendait ses tentacules, de sorte que la salle ne faisait presque plus qu’un avec lui. De la bouche démesurée s’échappait une respiration rauque et très espacée, alors qu’une sorte de chemin menait à l’intérieur du « cou » de la bête.
« French ? Murmura Sarmate, ébranlé.
-Mech… » Fit King Levhiatan, plus haineux.
De la bouche sortit un fort gémissement.

« Mech ! Il y a Sarmate et King qui sont arrivé devant nous !
-Ils ne sont pas devant nous. Ils ont toujours été devant nous. Nous sommes partout. Bientôt ils nous rejoindront.
-AH !
-Allons, Frenchtouch03, vous savez très bien que c’était pour rire.
-Ouais, ben c’était pourri !
-Mais non, j’ai dit « Pour rire ».
-Que… Occupez-vous plutôt de nous sortir de là. ! A part un gros gémissement, il n’y a pas eu beaucoup de résultat !
-Tu doutes de ma capacité à nous sortirent de là ?
-Euh, non… Mais, je… Euh…
-Bien, alors laisse moi tranquille ou laisse moi parler. Ne sous-estime jamais ma puissance, Frenchtouch03, d’autres avant toi l’on déjà fait, et ils ont eu une désagréable surprise.
-Pardon… Balbutia l’Homme-Lézard. Je ne… Enfin, je… Beuh…
-Et puis, coupa Mech d’un ton plus léger, tu devrais être content, il semblerait que j’ai trouvé un sens de l’humour ! »
Frenchtouch s’assit par terre devant l’écran principal, se disant que voir un Modérateur faire de l’humour filait les jetons.
« Tiens, ils prennent le chemin vers nos dépouilles… espérons qu’ils ne feront pas de gaffes. Ah, ils sont devant, et ils ne semblent pas aimer ça.
-Je pense que nous sommes bientôt sortit, c’est juste une question de temps, maintenant.
-Oh bon sang ! King sort des explosifs ! »

Arrivé dans la petite grotte encombrée de tentacules suintants au plafond qui contenait le reste des corps de Mech et de Frenchtouch03, nos deux héros étaient arrivés devant deux choses dont Keyse n’a plus grand-chose à envier…
« C’est affreux ! C’est donc ça qui leur est arrivé ! Qui a bien pu faire ça, qui ?
-Je ne sais pas qui, mais on lui fera payé en temps voulu. En attendant, j’ai une chose à faire… »
Le petit robot sortit de son sac à dos ultra-aimanté la bombe qu’il avait conçu.
« Qu’est-ce que tu fais ?
-Je sauve le monde ! Cette chose est en train de détruire le Forum, nous sommes venus ici pour la détruire, n’est-ce pas ?
-Mais nous ne savions pas que c’était eux !
-Redescend sur terre ! Hurla King en lui tournant le dos pour allumer l’engin explosif. Ce ne sont plus Frenchtouch03 et Mech, c’est le Mecha-Parasite, et rien d’autre ! Je vais le faire sauter, et le Forum sera sauvé.
-Je ne te laisserais pas faire. » Fit Sarmate en pointant sa mitraillette vers lui.
King Levhiatan lâcha sa bombe et se retourna lentement.
« Ah, on veux jouer les héros ? A d’autre, Sarmate, même si tu arrivais à tirer, tu ne pourrais pas me vaincre. »
En disant cela, il glissait doucement la main vers son canon portatif ; le remarquant, L’ASCO pris son courage à deux mains et ouvrit le feu, faisant voler le fusil du robot au loin et déchiquetant les tentacules qui lui obstruaient la vue. Ces derniers tombèrent au sol et se solidifièrent immédiatement. King se saisit d’un spécimen qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à un pieu.
« Tu ne me laisse plus le choix. » Conclut-il sombrement en se jetant sur le marine.

« Argh ! Et voilà qu’ils se battent, maintenant ! Mech, ça urge ! Plus vite ! Sarmate roule au sol, évite King, mais ce dernier projette son pieu qui fracasse sa mitraillette. Sarmate n’a plus d’arme, et King en profite pour lui envoyer un coup de pied qui le fait valser à l’autre bout de la pièce. Sarmate profite de la lenteur de King pour saisir un de nos tentacules… Pardon, un tentacule qui ressemblent à une faux ! Quel combat, mes aïeux, quel combat ! Rester avec nous pour la suite… Euh, Broum… »
Frenchtouch voulu s’excuser de s’être laissé emporter, mais il disparut dans un éclair bleu aveuglant.

King, la peinture et la carrosserie un peu amoché, se retourna vers sa bombe.
« Explosion dans H-deux minutes… Argh ! »
Sarmate n’avait pas dit son dernier mot : ayant saisi une sorte de tentacule-faux, il avait profité de la distraction de son adversaire pour la lui planter dans l’articulation du bras droit. En retour, un revers de main métallique l’envoya rouler un peu plus loin. Cette fois-ci, Sarmate savait qu’il ne se relèverait pas.
« Idiot ! Regarde ce que tu as fait ! Comment veux-tu que je te porte jusqu’à la sortie, maintenant ? »
Le bruit caractéristique d’une horde de Mecha-Parasite en marche finit de lui gâcher la journée. Il saisit son canon portatif de son bars encore valide.
« Très bien. On coule avec le navire. Ils vont voir de quel bois je me chauffe ! H-32 secondes ! »
Un éclair bleu aveuglant sortit de nulle part, court-circuitant la bombe amoureusement préparé.
« Qu’est-ce qui ce passe ?
-Ma bombe ! »
King tomba à la renverse et fut envoyé rouler à côté de Sarmate. Et c’est pratiquement face contre terre qu’ils virent que les cadavres de leurs amis avaient disparus, remplacé par deux corps flambant neuf.
La silhouette en argent de Mech saisit la bombe et la désormais inutile et la jeta au loin.
« Bonjour, King Leviathan. Bonjour, Sarmate. »



Epilogue

La disparition du Mecha-Fossoyeur eut pour effet de libérer de l’emprise et de l’enveloppe Mecha-Parasitaire la plupart des gens du Forum de Halo-Battle. Ainsi, (Presque.) personne n’était mort. Comble du comble, la réapparition de Mech et de Frenchtouch03 avait eu lieu lorsqu’un soleil annonçant une magnifique journée se levait. La vie put reprendre comme avant, joyeuse et insouciante. Mais Mech avait une dernière chose à faire.

Vérité se relevait péniblement, son frêle corps de Prophète peinant à le soulevant sans l’aide de son siège gravitationnel, ou de TazVadu qui venait de s’écraser au sol en grognant quand la Mecha-Infection avait disparut.
« TazVadu. »
Le concerné releva la tête vers Mech.
« Des gens sont morts. »
L’Elite soutint le regard du robot quelques instants, puis baissa les yeux en grognant. Son repentir, quoique mal exprimé, était sincère ; la mort certain de ses Elites l’avaient affecté.
« Vérité.
-Qui ose… Oh, wakabuya, grand Modérateur…
-Vérité, des gens sont morts.
-Ce n’était pas moi ! VesperHubris m’a forcé, ses paroles sont comme du poison…
-Je ne visais personne, je disais juste la vérité. Néanmoins, ton honnêteté t’honore. »
Mech se détourna vers la porte de sortie.
« Et qu’allez-vous faire ? Cracha le Prophète. Des représailles ? Au moindre geste maladroit de votre part, l’Alliance Covenant entre en guerre, et vous savez pertinemment que ces chers humains pour qui vous semblez avoir tant d’intérêt ne survivrait pas à un tel affrontement ! »
Mech avait presque atteint la porte. Il continua à avancer, et répartit sans être le moins du monde troublé :
« Il n’y aura aucune représailles. Sachez néanmoins que la vérité ne pourra qu’éclater au grand jour. Inutile d’essayer de cacher au monde une faute si importante. Quand aux menaces, arrangez-vous d’abord pour que le Conseil ne mène pas une action… Musclée contre vous suite aux récents évènements. Mais nous nous occuperons de VesperHubris, soyez-en sûr.
-C’est un coup monté ! Ce n’était pas moi le responsable, je ne pouvais pas prévoir… Vous voulez me discréditer au Conseil ! Monter la populace et l’armée contre moi ! Je… »
Avant de passer la porte, Mech se retourna et envoya un regard qui arrêta net Vérité dans ses accusations. Puis il repartit, et lança avant de disparaître :
« Je clos le sujet. »


VesperHubris gravissait la montagne. Une fois dans la forêt qui la recouvrait, il échapperait une fois de plus aux Modérateurs. Ils ne pourraient plus rien contre lui, et la prochaine fois qu’il apparaîtrait, il n’aurait sans doutes plus besoin de se cacher. Quand cette pensée effleura son esprit, il s’arrêta et jeta un regard sur la ville de métal noir qui formait un îlot neutre au milieu des quartiers du CSNU et du Covenants. Il sortit d’un des plis de sa robe une petite fiole, dans laquelle s’agitait un minuscule tentacule de Mecha-Infection. Il avait atteint son but, peu importe que des vies est été sacrifié pour cela. Un méchant sourire naissant sur ses lèvres, il pénétra dans la forêt et échappa ainsi par un moyen encore inconnu à la vigilance des Modérateurs.

Fin du premier livre des Chroniques du Forum de Halo-Battle.
A suivre dans « Error 404 », premier Livre de la trilogie de l’Eveil.
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » dim. oct. 21, 2012 7:53 pm

Les Chroniques du Forum de Halo-Battle
Error 404
Premier livre de la trilogie de l’Eveil

L’erreur 404 est un code d’erreur dans le protocole HTTP1. Ce code est renvoyé par un serveur HTTP pour indiquer que la ressource demandée (généralement une page web) n’existe pas. Certains navigateurs web affichent alors le message « 404 File Not Found » (de l’anglais signifiant « fichier non trouvé ») à destination de l’internaute.

Ce code peut aussi être détourné de son sens et renvoyé suite à une restriction d’accès à certaines ressources web (par exemple due à une censure2).

Le premier 4 indique une erreur dans la requête, ici une mauvaise URL, venant d’une page obsolète ou d’une erreur de saisie d’adresse web de la part du visiteur. Le dernier 4 indique le problème causé par cette erreur : la ressource est introuvable.

Le numéro 200 est renvoyé lorsqu’il n’y a aucune erreur, auquel cas la page demandée est affichée par le navigateur. Il est préférable d’utiliser un code d’en-tête 410, lorsque la ressource n’existe plus.

Les numéros d’erreur sont définis dans les spécifications (RFC) du protocole de communication HTTP.

Des logiciels comme CrawlTrack peuvent être utilisés par les webmasters pour lister les erreurs 404, afin de pouvoir les réparer manuellement.

La légende attribue le numéro d’erreur « 404 » à l’anecdote selon laquelle « au CERN, en Suisse, les chercheurs, excédés d’aller sans cesse relancer un ­serveur défaillant installé dans le bureau no 404, aient attribué ce numéro d’erreur au défaut de connexion, en ­souvenir de cette pièce maudite. »3

De nombreux webmasters ont décidé de personnaliser cette page d'erreur, la page 404 étant réellement devenue partie intégrante de la culture Web4.




[Description de l’Error 404.]

Et ce fléau s’abat sur le Forum. Le robot au sourire de pervers inversé s’avance dans le seul but d’engloutir ses habitants et de les précipiter dans les limbes de l’oubli. Les Modérateurs se sont plongés en transe afin de ralentir sa progression, mais déjà, de la neige irréel recouvre le Forum alors que certaine parties laissés à l’abandon disparaissent.

« Et c’est pour ça que je t’ais demandé de venir, Frenchtouch03. La situation est critique.
-Mince ! Tant que ça ?
-Bien entendu. Sinon, je ne t’aurais pas confié cette mission.
-Oh… Et quelle mission ? »
Mech pousse un soupir. Ce qu’il allait dire le touchait apparemment énormément.
« Il n’y a qu’une seule personne qui soit capable de nous sauver, nous et le Forum. Elle s’appelle Odst. C’est le fondateur de ce Forum, celui qui le créa en des temps reculé, quand je n’étais même pas encore arrivé dans ce monde. Quand il vit que ce qu’il avait fait était bon, il veilla sur sa création et ses fidèles. Mais ces derniers n’était pas parfait, de même que le Forum, et Odst se remit en question, pensant que ce qu’il avait créé avait une faille, puisque la corruption pouvait le gagner. Il décida de partir pour méditer, et créa les Administrateurs et leurs pouvoirs afin d’assurer l’ordre en son absence. Il monta ensuite sur la plus haute montagne du Forum, y bâti un temple de ses propres mains et s’y installa pour méditer. Ainsi, aux gréés de ses méditations, le Forum devint plus beau, jusqu’à devenir presque parfait. Il rendait parfois visite en songe au Modérateurs, dont les chambres de stases ne sont que des petites copies du Temple de Méditation d’Odst, afin de leur expliquer ses grands desseins. Mais sa dernière visite remonte à fort longtemps, et nous avons terriblement besoin de lui. C’est pourquoi, donc, Frenchtouch03, je t’envoie réveiller Odst et lui demander son aide, afin que le Forum puisse survivre.
-Tout seul ?
-Mais bien sur que non ! Tu seras accompagné par d’autres spécialistes.


Il y aura Sarmate, un ASCO rompu à la survie et aux affrontements dans un environnement hostile. Son entraînement et sa retenue vous serons d’un grand secours.


Il y aura aussi DarkStephan, ici pour les mêmes raisons que Sarmate. C’est aussi un conducteur de Warthog hors pair, il saura vous mener jusqu’à Odst.


Bien entendu, les Covenants se sont insurgés à la vue de cette équipe : en effet, il y a peu de représentant de l’Alliance… Voulant éviter les conflits en ces temps troublés, nous avons affectés à votre équipe Moloc, un grand guerrier, fière représentant de l’espèce Sangheili.


Quand à King Leviathan, il est aussi pour préserver la neutralité du groupe. ? C’est tout du moins la version du Covenant, qui pense que le CSNU peut essayer de tirer profit de cette situation. Même si je ne vois pas bien comment, nous leur avons laissé entendre que King serait parfait dans le rôle du modérateur de l’équipe, îlot de calme et de neutralité dans cette mer d’agitation que sont les relations CSNU/Covenant. C’est surtout un droïde sur qui on peut compter, il complétera à merveille tes capacités de combats et de destruction.

Allez, maintenant. Je dois partir rejoindre les autres dans l’Antre des Modérateurs, afin d’entrer en stase et les aider à repousser l’Error 404. Bonne chance ! »
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » mer. déc. 05, 2012 8:43 pm

Chapitre 1
Pourquoi ils sont là.

Sur le Warthog à l’équipage serré et hétéroclite, chacun était silencieux et perdu dan ses pensées. Ils traversaient une plaine en direction de l’imposante montagne au loin. Cette plaine normalement verte, était recouverte de la désagréable, froide, et caractéristique « neige 404 », ou, comme l’appel les Modérateurs, « le signe distinctif de l’effacement progressif du Forum. Evitez son contact au maximum. ». Une véritable panique s’était emparé du Forum, et depuis l’arrivé e de la neige 404, les marines et les covenants fuyaient. Ils désertaient par dizaines, en pélican, en phantom, en Warthog ou en Shadow. Le seul problème, c’est que la neige 404 engourdit et ralentit ceux qu’elle touche, et brouille les commandes des machines. Ainsi, de nombreux accidents avaient lieu. Le Warthog de Darkstehpan, décoré sur les côtés de têtes de morts brulantes et « Darkstephan » écrit en grosses lettres, était heureusement spécialement renforcé par les Modérateurs pour l’occasion, et l’ASCO lui-même était un conducteur endurci. Néanmoins, il avait peur de ce qu’il trouverait là-haut, car des légendes couraient sur des créatures maléfiques, et puis même, la perspective de rencontrer l’être le plus puissant du Forum et d’en apprendre plus sur les règles qui régissent l’univers sur lequel on évolue a de quoi troubler. Nerveusement, Darkstephan se penchait pour caresser les crânes incandescents. Ca le rassurait avant la bataille, normalement. Mais ce n’était pas une guerre qu’il allait affronter, cette fois-ci. Et d’un seul coup, les crânes le rassuraient moins…
Mais Darkstephan n’était pas le seul à douter à bord de ce warthog. Tout le monde était inquiet. Sarmate, par exemple, repensait aux évènements qui l’avaient ébranlé, hier soir, avant le départ. Il se promenait dans le hangar, n’arrivant pas à trouver le sommeil, et entendit du bruit près d’un pélican. Se rapprochant, il aperçu une dizaine d’hommes qu’il connaissait bien : des ASCO, pratiquement ses frères. Ils chargeaient la machine de tout un tas d’instruments et de provisions. Ils se préparaient à partir. Même les ASCO prenaient la tangente. Ses hommes qu’il avait connu en affrontant les Covenants, qui se battaient lors des affrontements contre le Techno-Parasite, qui menaient des commandos suicides tous les jours, ces hommes qu’il avait appris à connaître, avec lesquels il avait forgé une amitié proche de la relation que l’on a entre frère, s’enfuyaient. Et lui, il ne pouvait pas les suivre. Quelques uns s’étaient approchés pour lui demander de venir avec eux, mais il avait refusé. Et ils étaient partis, point minuscule sur le ciel qui ne tarda pas à se fondre dans l’horizon. Il ne restait plus que lui et Darkstephen pour représenter l’élite des marines. Et Sarmate se demandait s’il n’aurait pas dû suivre les autres, et cette question le rongeait aussi sûrement que l’Error 404 aurait finalement raison du Forum…

King revoyait la manière dont il avait été enrôlé :
La salle du Conseil Covenant, en plein brouhaha.
« Silence dans la salle ! Silence dans la salle ! Mech, continuez.
-Come je le disais avant d’être interrompu, Prophète Vérité, je me doutais bien que vous voudriez garantir la neutralité de l’expédition en y attachant quelqu’un qui n’appartenait ni au camp du CSNU, ni à celui du Covenant.
-Exactement ! S’écria un Prophète Mineur.
-C’est la moindre des choses !
-On sait tous ici ce que vous voulez faire, ami des humains !
-J’ai dit silence ! »
Mais le bruit ne s’arrêtait pas. Depuis l’incident du Techno-Parasite, le Grand Prophète Vérité avait perdu en influence et en autorité au conseil. L’entendre s’égosiller à donner un ordre ne fit qu’outrer un peu plus les Prophète mineur conscient que le pouvoir des Shann’Yum était remis en cause à cause de lui. Le bruit était tel que personne n’entendit rire celui qui se frappait les cuisses avec un fracas métallique.
« WAKABOUYA ! »
Seul le rire continua, mais personne ne semblait le remarquer.
« Bien Mech, veuillez poursuivre. Fît Vérité d’une voix cassée.
-Je disais donc que pour garantir la neutralité de l’expédition, j’allais y attacher King Leviathan.
-Ah ah ah, mais les co…
-Je disais King Leviathan ! King ! »
Il y eu un raclement de gorge qui résonna, puis le petit robot sortit de derrière la porte de la Salle du Conseil. Il s’arrêtât au côté de Mech, devant le Prophète pour lequel il s’inclina ironiquement.
« King Leviathan, jures-tu de garder la neutralité et d’être l’arbitre impartial et intègre pour les décisiosn déchirantes qui vont sans doutes constituer l’expédition à laquelle tu es attachée ?
-Prfrfrt…
-King, un peu de sérieux.
-Ouais ouais, je le jure. »
Mais le conseil n’écoutait déjà plus, car une dispute éclatait sur la présence de ce robot sans respect dans la salle du Conseil. Vérité hurla à l’encontre de Mech et de King un « C’estbonbarrezvous ! » très pressé.
« Bon, je crois qu’on peut partir. Tu aurais pu être un peu plus charitable.
-Pfahahah ! C’est ça, on lui dira ! »

Quand à Moloc, son entrevue avec le Haut Général occupait toutes ses pensées…

Il attendait dans la salle sombre éclairée par la seule lueur d’une bougie posé sur un bureau qu’elle ne pouvait même pas entièrement éclairer. De l’autre côté de ce bureau, seule le torse musculeux de TazVadu était visible, et ses mains occupé à tracer sur un parchemin une rune complexe qui lui rappelait vaguement la rune des Prophètes à l’aide d’un matériau primitif que l’on appelait l’encre.
« Est-ce que vous savez ce que c’est ? » Dit-il enfin, brisant le silence.
Moloc se demanda si c’était un test, et s’il devait répondre par l’affirmative ou par la négative. Mais son supérieur continua sans lui laisser le temps de prendre une décision, comme s’il connaissait la réponse.
« Cela représente l’autorité, le pouvoir, ou dans un certain contexte, la punition. »
A ça, Moloc savait quoi répondre.
« Ordonnez, Haut général, je ne faillirais pas. C’est à propos de la mission de sauvetage ? »
Il n’y eu pas de réponses. Pendant un très long moment, il n’y eu le silence, si bien que Moloc décida de quitter la salle, pensant qu’il avait déçu le Haut général. Mais alors que la porte qu’il tournait la poignée de la porte de l’appartement de son supérieur (Une autre de ses originalités.), TazVadu brisa enfin le silence :
« Cette rune fait partie de l’écriture Sangheili. Les Hiérarques l’ont reprises à leur compte mais ils n’ont jamais été digne de porter ne serait-ce qu’une parodie de cette rune. Dans le vrai langage, elle a la particularité qu’elle ne peut être associée qu’à un unique Sangheili. A un seul vrai enfant de Sangheilos.
-Je comprends Haut Général. Je ne vous décevrais pas. »

Quand à Frenchtouch03, il repensait à la manière dont il avait été mis dans cette histoire (Voir introduction.)

Mais tous pensaient que leur fin était peut-être proche, et tous avaient le doute et la peur chevillée au corps alors qu’il commençait maintenant la longue ascension qui les mèneraient chez Odst, la Source du Savoir…
Modifié en dernier par Frenchtouch03 le ven. août 29, 2014 1:27 pm, modifié 2 fois.
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » mar. janv. 08, 2013 5:06 pm

Chapitre 2
Première halte

Chaque forum a un côté sombre, un côté mystérieux peuplé de créatures étranges, merveilleuses, maléfiques ou ses trois choses à la fois. Le Forum de Halo-Battle ne fait pas exception. Mais la question qui nous intéresse aujourd’hui est : comment ces choses réagissent elles quand leur forum est menacé ? Même les choses les plus ordinaires peuvent alors se transformer en monstres…

Présent. Première halte de l’équipe « phœnix ». Nuit.

« Je n’aime pas ça… » Soupira Frenchtouch03.
Le camp avait été monté : trois tentes autour d’un feu ; une pour Sarmate, Frenchtouch03, King Leviathan et DarkStephan, une pour Moloc qui refusait de dormir avec des humains, et nenfin une plus garnde pour protéger le warthog de la neige. Cette dernière glaçait le sang, mais elle n’était pas la seul : des traces de pas qui n’auraient pas dus se trouver là y étaient pourtant bien.
« Mmh ! Des traces d’Elites, ou je ne m’y connais pas ! Grogna King Leviahtan.
-Pas les miennes, je gage !
-Dis, Moloc, tu savais qu’un de tes potes nous suivait ?
-Aucun « potes », comme vous dite, ne nous suit. Notre alliance n’est pas une assemblée de menteurs ! »
Frenchtouch03 soupira une nouvelle fois. Premier jour, première halte, les ennuis commençait déjà.
« T’es sûr que tu ne serais pas allé te soulager ni vu ni connu, par hasard ?
-Cesse de m’insulter, misérable machine, ou j’ôterais violemment ta tête de ton col ! »
Nouveau soupir de la part de l’Homme-Lézard. Et Moloc qui recommençait à parler à la mode Elite…
Ils décidèrent de retourner au campement, ou ils partagèrent autour du feu un bon ragoût bien chaud. Disons, un petit plat sans prétentions un peu cuit… Bon, soyons honnête, une immonde tambouille cramée.
« Rappelez-moi de na pas laisser DarkStephan faire la cuisine.
-Mais ce n’est pas ma faute ! J’avais cru entendre quelque chose aux abords du camp ; la sécurité avant la nourriture.
-Oui, c’est étrange : on a trouvé des traces de pas d’Elites dans les parages, et Moloc assure que ce ne sont pas les siens.
-Cessez donc de me calomnier ! Je vous assure qu’aucun Covenants n’a reçu l’ordre de nous suivre. Une quelconque bête sauvage aura humé et trouvé l’odeur du repas à son goût avant de s’enfuir, effrayée par le feu.
-Ouais, ben je me demande ce qu’elle avait fumé avant d’humer, celle-là, parce que vu l’odeur que ça a dégagé on a de la chance si demain on n’est pas mort intoxiqués !
-Roh, la barbe, hein ? Je vous dis que quelque chose nous suivait.
-Ah ah ah ! Moi, je me marre, parce que j’ai apporté mon huile, et personne ne peut me la faire cramer, celle-là ! Allez, je vous laisse vous étouffer avec votre boue, ah ah ah ! »
Disant cela, King but une gorgée d’une huile qu’il avait préparé lui-même avant de partir, mais il cracha soudain :
« Bfah ! Elle a tournée ! Mon huile a un goût de chiotte ! Mince, cette saleté de neige 404 a dut la modifier ! Saleté de neige ! Saleté de montagne ! Saleté de mission ! Je vais me mettre en veille, salut ! »
Il entra dans la tente située à droite de la plus grosse.
« Sans rire, cette histoire de traces dans la neige est préoccupante. Il faudrait organiser un tour de garde.
-Bien dit, puisque tu le proposes, c’est toi qui commence.
-C’est beau les amis… Sarmate, c’est toi dans une heure. »

Sarmate surveillait le feu. Il était bien sensé surveiller les environs, mais la mort du feu, qui risquait à tout instant de s’éteindre, serait rapidement suivi de la sienne par congélation. Il faisait froid, et l’ASCO se disait que demain cela serait pire. Et encore après-demain. Et après-après-demain. Rien que d’y penser, ça le faisait frissonner, et il avait pourtant déjà fort à faire de ce côté avec la température ambiante !
La neige crissa à sa droite. Il sursauta, et pointa sa fameuse mitraillette à silencieux vers l’endroit d’où était venu le bruit. Mais plus aucun son ne perçait le silence, si ce n’est l’habituel ronflement de Frenchtouch03. Il se mit à neiger. Sarmate activa sa vision et l’écran tête haute de son casque se retrouva complètement noir. Il la désactiva, surpris, et vit à nouveau. La neige 404 devait être la source de ses ratés ; en tout cas, cette expérience désagréable permit aux sept loups qui guettaient depuis quelque temps de s’approcher, bravant enfin leur peur du feu. Levant son arme à la vitesse de l’éclair (Ou presque…), Sarmate envoya quelques rafales silencieuses qui abattit une des bêtes. Les autres, voyant leur camarade s’écrouler mystérieusement, s’enfuir dans l’obscurité. Le marine d’élite plaça ses mains emmitouflées au-dessus du canon chaud de son arme et repris sa garde. Le feu menaçant de s’éteindre, il courut chercher du bois dans leur réserve, à côté du warthog, mais un bruit de chose qui glisse sur la neige l’arrêta à nouveau. Il se retourna. A la lumière mourante du feu, le cadavre du loup luisait, rouge, la viande à l’air libre, sans peau. Cette vision d’horreur ne présageait rien de bon ; qui pouvait bien s’amuser à équarrir un loup pendant qu’il avait le dos tourné ? Qui pouvait le faire assez vite ? Ou même, Sarmate frissonna à cette hypothèse, quoi ? Une ombre sembla se détacher de la masse sombre autour du feu. Mais ce n’en était pas une. La peau du loup, détaché de son corps, glissait d’une manière malsaine sur le sol à une vitesse impressionnante (Surtout pour un Sarmate sous pression !). Ouvrant le feu, Sarmate perça son dérangeant adversaire, mais ce dernier ne ralentit pas pour autant et se jeta sur lui. La dernière chose que vit notre héros fut les yeux mort et dégoulinant de la bête qui semblait l’observer avec une lueur de faim d’outre-tombe.

Frenchtouch03 courait sur le chemin. C’était un chemin de jungle, comme il avait l’habitude d’en voir, mais quelque chose n’allait pas. Baissant les yeux, il vit que le chemin baignait dans un liquide huileux. Quelle horreur ! La végétation alentour commençait à mourir ! Sans doute une maléfique machination des démons était à l’œuvre… Montant dans un arbre, l’Homme-Lézard se déplaça de végétal en végétal, afin de rejoindre son village et d’avertir ses occupants. Mais, nouvelle horreur, un arbre prit la forme du visage de King Leviathan qui semblait vouloir l’avaler. Des lianes l’entravèrent et le menèrent à la bouche.
« Désolé, French… » semblait dire la chose.
Frenchtouch03 plongea directement dans le ventre de son agresseur, et se retrouva dans une mare du même liquide huileux qui recouvrait le chemin. En proie à une grande peur…

Frenchtouch03 se réveilla en hurlant.
« Désolé, French. Une fuite d’huile. Ca n’arrive pas d’habitude, mais c’est cette neige 404 qui…
-AAAAAH ! King, tu n’es pas un arbre !
-Heu… Non.
-Ouf tu me rassures… Mais ? Tu m’a fais dessus !
-Comme je le disais… »
Mais un bruit de lutte au dehors suivit d’un hurlement les coupa. Surgissant hors de la tente, ils virent Sarmate se débattre avec ce qui ressemblait à une couverture.
« Ah, je ne suis pas le seul à faire des cauchemars ! Cette neige 404 rend fou. Hey, poursuivi l’Homme-Lézard en attrapant la couverture de son ami, réveille toi, ce n’est rien SarmAAAAAAAh ! »
La couverture s’enroula autour de son bras, et les yeux de la tête de loup mort le fixèrent. Reculant précipitamment, il tomba à la renverse alors que Sarmate reprenait son souffle et que King Leviathan se jetait sur lui en tentant d’arracher la chose du bras de son ami.
« Ah ! Enlève-moi ça !
-Je fais ce que je peux !
-Ah ! Ca me casse le bras ! »
King arrêta son travail un cours instant.
« Non, t’es sérieux ?
-Non. Mais j’ai vachement peur ! Ah ! »
Moloc sortit de sa tente au moment même où le robot et l’Homme-Lézard, sautant sur la peau vivace, finissait de la réduire en charpie.
« Mais c’est à cette heure-ci que vous arrivez ! Cria Sarmate à l’assemblée.
-Mais c’est à cette heure ci que tu arrives ! Cria Frenchtouch03 à Moloc.
-Mais on aurait pu se faire buter !
-Si vous vouliez bien vous taire, il y a votre conducteur qui essai de dormir ! King, pourquoi je suis mouillé ? »
Moloc rentra immédiatement dans sa tente en grognant. Sarmate explique ce qui s’était passé, mais il perdit connaissance quand le corps du loup lui-même s’étant approché dans l’ombre lui mordit la main.
« Ok les gars, on a du loup à bouffer, demain ! »
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: [E/F] Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » mer. mai 15, 2013 4:16 pm

Chapitre 3
La grotte

Troisième jour de marche de l’équipe phœnix. Evènement inattendu.

L’ascension se poursuivait en silence, le bruit du Warthog semblant être le seul son capable de briser le silence que créé généralement la neige.
« Attendez, on a un problème… »
DarkStephan sembla lui aussi s’agiter dans on siège.
« Je reçois une transmission dans le récepteur de mon casque… Il y a une équipe de Marines tout près. Ca va mal.
-Comment ? Des Covenants ?
-Je n’en sais rien. C’est difficile à savoir.
-Sarmate ! Branche-toi sur leur caméra ! Ils ont de gros problèmes ! »
Il y eu à nouveau un silence, mais tendu cette fois-ci. Les deux ASCO tressautaient sur leur siège.
« Ce sont des créatures engendrées par la neige 404 ! Il faut aller les aider !
-Je ne vois pas pourquoi nous devrions nous déplacer pour aider les troufions. Nous sommes au-dessus de ça, avec une mission à accomplir.
-Tu ne veux quand même pas qu’on vote ? Des gens sont en danger ! »
Un bruit de métal que l’on frappe résonna, et le corps de Moloc s’écroula au fond du Warthog, assommé.
« Oups, pardon. C’est qu’on n’a pas beaucoup de place dans ce machin. J’aimerais bien voter, par contre. Qui est pour qu’on aille sauver les Marines ? Moi !
-Moi.
-Moi.
-Moi.
-Bien. Qui est contre ?
-Mo… Commença une faible voix au fond du véhicule avant d’être interrompue.
-Ah la neige 404 colle aux pieds, hein ? Il faut constamment que je me les essuies au fond du Warthog. Je suis comme ça, moi, très attaché à la propreté de mon matériel opérationnel. Bon reprenons. Personne contre le sauvetage ? Bien, la mission phœnix a décidé à l’unanimité de sauver les Marines, en route ! »

« D’après leur coordonnées, ils se trouvent là-dedans. Indique DarkStephan en faisant rouler le Warthog vers une ouverture dans la montagne.
-Tu veux dire, dans cette grotte dont l’entrée évoque éventuellement une gueule ?
-Oui. »
Le Warthog était presque dans la grotte.
« Une gueule du genre qui se referme ?
-Oui. »
Bradoum.
« Tiens, elle s’est refermée...
-Ca pourrait être pire, le Warthog pourrait bloquer et il pourrait pleuvoir.
-Hum, les gars, il va falloir qu’on avance à pied en poussant le Warthog, il bloque. Sans doute à cause de l’humidité ambiante… »
King laissa échapper de ces circuits un long soupir grinçant et las. Frenchtouch03 descendit en premier et se mit à pousser le Warthog. Sarmate sauta sur le sol de pierre dur et froid, bientôt accompagné de DarkStephan, rechignant à laisser son Warthog, et du petit robot, dans un fracas de métal. Même Moloc finit par se réveiller. Il jeta un regard noir à King qui le lui rendit assortit d’une grimace mécanique. Bientôt, il n’y eu plus que le bruit du Warthog qui avançait doucement et celui des armes que l’on chargeait nerveusement.
« Les Marines ralentissent. Tout va bien, apparemment ils ont semé leurs poursuivants. Ah, ça bouge ! Il y a des coups de feu, la caméra tombe au sol. Dépêchons nous, ils sont sur la gauche, prêt de nous ! Des cris, maintenant, et… Non ! Le signal est coupé !
-Tu ne pourrais pas nous annoncer une bonne nouvelle ?
-C’est vrai, tu ne pourrais pas avoir une bon sang de bonne nouvelle ?
-Une £/\ç$µ† de bonne nouvelle nous ferait le bordel de plus grand bien ! »
Un léger silence suivit.
« Si les Marines sont morts, nous n’avons plus qu’à sortir d’ici. Dit Moloc.
-Je n’ais pas dit qu’ils étaient mort… » Fit DarkStephan en indiquant une ouverture sur la gauche.
Ils entrèrent. Tout était toujours noir. Il n’y avait nulle trace d’affrontement.
« D’où venait le signal la dernière fois que tu l’as capté ?
-Attendez, je cherche… »
Il tourna dans la pièce. Cette dernière était beaucoup plus grande qu’elle ne l’avait parue au premier abord. Le groupe suivait le conducteur de Warthog en serrant ses armes. Après un moment de silence, alors que l’équipe Phoenix commençait à se dire que DarkStephan les avait perdus, ce dernier éleva la voix :
« Heu, les gars ? Il y a la caméra du chef d’escouade qui nous suit ! »
Tous se retournèrent. En se concentrant bien, ils leur semblaient entendre comme les bruits d’un corps qui racle le sol en se traînant. Bientôt, tous purent voir un Marine se traîner sur le sol, face contre terre. Frenchtouch03 fut le premier à l’atteindre, et posant un genou à terre, lui demanda ce qui s’était passé. Ne lui répondit qu’un gargouillis répugnant. Retournant le corps, l’Homme-Lézard révéla une vision d’horreur : le torse du soldat était ouvert, ses bras agité de soubresauts. Le corps était habité ; pas besoin de voir l’amas grouillant de serpent argenté à la place de la tête pour s’en rendre compte. Le cadavre leva une main aux doigts brisés vers la gorge de Frenchtouch03, mais une explosion résonna, et l’ex-marine disparut de nouveau dans les ombres. Alors que le sifflement sinistre de dizaines de serpents résonnait, King Leviathan, le canon de son arme encore fumant, cria :
« En position ! On a du travail ! »
Et quelle sombre besogne ! Les parasites reptiliens envoyaient contre eux les pantins de chairs qui étaient jadis des Marines, alors que des nuées de choses sinueuses essayaient de pénétrer à l’intérieur des corps encore debout, de préférence par la bouche.
L’équipe Phoenix se fraya un passage jusqu’au Warthog à la lueur des tirs d’armes balistique et plasmique, et, pendant que DarkStephan reprenait le volant et que Sarmate déchargeait la mitrailleuse légère du véhicule sur ses assaillants, Moloc, King Leviathan et Frenchtouch03 le poussait de toutes leurs forces, écrasant au passage quelques parasites de plus.
« Je suis en train de vérifier un itinéraire de sortie ! En continuant tout droiiiiiiiiiiit… »
Mais DarkStephan ne pu finir sa phrase, car le sol s’ouvrit sous eux et ils tombèrent tête la première dans une sorte de puits rempli de neige phosphorescente.
« Malédiction ! Cracha Moloc en même temps que la poudre qui rentrait dans sa bouche. De la neige 404 ! Si nous ne sortons pas d’ici, nous ne vaudrons pas mieux que vos Marines ! »
Remarquant une ouverture dans le mur au-dessus d’eux, par laquelle de la lumière du soleil passait, Sarmate fit la courte échelle à DarkStephan pour qu’il puisse l’atteindre. Du plafond commençait à tomber les serpents parasites, et ils glissaient dans la neige en sifflant. King tira, mais cela n’eu d’autre effet que d’envoyer de la neige 404 sur le visage des autres membres de l’équipe Phoenix.
« Pouah ! Plus vite ! »
Passant les mains par le trou, le conducteur de Warthog tenta tant bien que mal de se hisser hors du piège, mais il s’écroula finalement après quelques contorsions, entraînant une avalanche de neige brillante. Le puits serait bientôt complètement rempli. Frenchtouch03 sorti les deux ASCO et les tint à bout de bras, mais King Leviathan peinait à se maintenir hors de la neige tueuse.
« Bien joué, idiot !
-Mais Moloc, pourquoi tu parles avec une voix débile ?
-Mais non, c’est sa voix normale ! Ah ah ah ah ! » Fit King avec le même genre de voix que Moloc, montant vers l’aigüe.
DarkStephan, plus durement touché par la neige à cause de sa chute, essaya de faire du bruit avec ses lèvres grâce à ses doigts, malgré le casque.
« Arrêtez ! C’est la neige qui vous fait ça !
-Nous allons tous y rester ! Paniqua Frenchtouch03, catastrophé.
-Il faut se concentrer sur des choses sérieuses et importantes ! Pourquoi les serpents sont-ils parti, par exemple ?
-J’ai cru entendre comme quelqu’un qui disait « Tiens, les serpents sont encore méchants aujourd’hui ! Je vais leur expliquer… ». Mais qui peux bien parler et connaître ses serpents ? »
A l’extrémité du champ de vision de l’Homme-Lézard apparu alors la tête de King.
« Hi hi hi ! Serpent pan ! »
N’y tenant plus, Frenchtouch03 éclata de rire d’une voix étrange, plongeant les deux ASCO qu’il maintenait en l’air dans la neige.
« Ah ! Mais c’est malin ! On va tous crever ! Poil au nez ! Ah ah ah !
-Attention ! Pour se réchauffer, les bergers mettent es roustes à leurs mouflons !
-Tiens, je ne savais pas que tu faisais des contrepèteries !
-Je ne savais pas que tu les comprenais ! Ah ah ah ! Crétin !
-Oh King, tes yeux ! Hé hé hé ! Ils brillent de mille feux !
-Et alors ?
-Ce sont des feux de galions ! Ah ah ah ah !
-Hé hé hé ! J’en ai une bonne ! Vous savez pourquoi les coqs n’ont pas de mains ? »
Mais ils sombrèrent tous dans l’inconscience…

Les pas de Sul’Vamee’ le menèrent devant une entrée de grotte écroulée, ressemblant étrangement à la mâchoire de quelque béhémoth de pierre. Sa proie était dedans. Il fallait vraiment être stupide pour entrer dans un endroit pareil. Mais l’objet de sa traque devait avoir ses raisons, car l’élite le connaissait plus intelligent que ça. L’entrée était certes bouchée, mais un commandant des SpecOps avait toujours plusieurs moyen de parvenir à ses fins… Enfin, un ancien commandant des SpacOps, se rappela t-il amèrement. Depuis cette affaire de marchandage avec le Moins-qu’humain, Le Prophète de la Vérité avait fait le ménage parmi les témoins… La hiérarchie avait été remanié, et les gens trop gênants… Expulsés, comme lui. Le Haut-Général TazVadu était resté à cause de son importance et de sa cotte de popularité parmi le peuple, mais les autres avaient été éjectés. On racontait même des choses à propos des Hiérarques mineurs…
Bref, il était là pour se venger. Il était là pour tuer celui qui avait gâché sa vie : Sarmate !

Il est en effet des fois où un esprit perdu a besoin d’un catalyseur à sa haine, et la vision de Sarmate osant porter un coup sur lui, puis celle où il passait devant lui, libre, alors que le puissant Sangheili qu’il était finissait mangé par le Mecha-Parasite avait fini de le convaincre que cet ASCO était responsable de son malheur. Il avait bien failli l’assassiner lors du premier campement de l’équipe Phoenix, mais des choses dans l’ombre l’avait fait reculer. S’il y a bien une chose que les SpecOps ont appris, c’est à craindre les choses qui viennent de l’ombre… Mais qu’à cela ne tienne. Il assassinerait Sarmate, comme au bon vieux temps de la guerre civile du Grand Schisme… Sans un bruit, une épée à énergie dans le ventre, avec pour dernière vision le rictus mauvais du grand Sul’Vamee’…

Loin au-dessus de Sul’Vamee’, un être courbé vêtu de haillons gris l’observait attentivement malgré la distance qui les séparait. Selon cet être, l’Elite ne constituait aucune menace pour ses plans. Il se retourna et observa la montagne en face de lui. Son ascension aurait été impossible pour un mortel… Mais la nature de la silhouette lui permettait de prendre quelque raccourci. Laissant tomber les lambeaux de vêtements, la forme se redressa, laissant apparaître un homme - mais en était-ce vraiment un ? - vêtu d’une bure sombre, dont la capuche cachait son visage, et surtout deux grandes ailes semblant être faite d’obscurité. Dégageant de l’ombre à chacun de leur mouvement, ces deux puissants membres soulevèrent l’être vers la couche nuageuse, vers le haut de la montagne.
« A nous deux, Odst. »
Modifié en dernier par Frenchtouch03 le mer. août 27, 2014 3:57 pm, modifié 2 fois.
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: [E/F] Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » lun. avr. 21, 2014 1:09 pm

Chapitre IV
Le scientifique

« Ouh ma tête ! Fit faiblement Frenchtouch03. Ah, quelque chose ne va pas…* »

Il se redressa lentement. Tous les muscles de son corps écailleux lui criaient leur désapprobation.
Il était visiblement sur un lit. Ca avait la forme d’un lit, avec la forme du matelas, du drap et de l’oreiller, sauf que le tout était taillé d’un seul bloc dans la pierre. Tournant la tête pour observer ce qui l’entourait la salle circulaire et sombre, l’Homme-Lézard vit que ses compagnons étaient eux aussi posés sur de la pierre en forme de lit, ou allongés sur des lits en pierre, c’est selon. En fait, les lits avaient tous la même forme, comme si celui qui les avaient taillés manquait cruellement d’imagination, ou bien était une machine. Après tout, c’était chose courante, ici.
En parlant de machine, King Leviathan était le seul à être debout. Il tournait comme un forcené dans la pièce, ses pas produisant un bruit d’orage.
« Ah, tu es réveillé ! Dit-il de son habituel voix forte. Ca fait deux heures trente-trois minutes sept seconde que je j’attends que l’un d’entre vous daigne se lever !
-Aaaah… Gémit Frenchtouch03 en se bouchant les orifices auditifs. Mais… Où sommes-nous ?
-Ici, ça se voit non ? Quelqu’un nous a recueilli alors que nous nous effacions lentement de la réalité dans la fosse pleine de neige 404… Je ne sais pas comment il a fait son compte.
-Et les serpents ? Demanda le lézard en fouillant précipitamment la pièce du regard.
-Plus rien. Silence complet depuis cinquante minutes treize secondes. Le dernier bruit venant de l’extérieur de cette pièce était comme un pas métallique, et je m’y connais. Je ne sais pas qui habite ici, mais ce n’est pas organique. D’ailleurs, j’ai eu beau fouiller, ce qui vit dans cette grotte ne semble pas utiliser de porte… Il n’y a pas de sortie. Et avec mes instruments endommagés par la proximité de la neige 404, je suis incapable de fouiller la pièce efficacement. »

Lentement, les autres membres de l’équipe Phoenix se réveillèrent, et King Leviathan expliquait la situation. A l’instant même où le dernier ouvrait les yeux, un mur coulissa, découvrant un couloir sombre.
Passant prudemment la tête, Sarmate fit signe qu’il n’y avait rien en vue.
« Par contre, il y a deux chemins : un à droite et un à gauche… Impossible de voir où ça mène sans sortir d’ici. Qui est pour sortir de la pièce ? »
Malgré les protestations de DarkStephan, le groupe entier sortit prudemment de leur « chambre ». L’ensemble hétéroclite avait néanmoins du mal à ne produire aucun son, sans compter le fait qu’il fallut choisir la direction où aller. Finalement, il fut décidé de partir à gauche.
Après un certain temps, du bruit ce fit entendre d’une ouverture dans le mur, comme une voix robotique qui fredonnait quelque chose sans vraiment pouvoir imiter les formes organiques, et le son de marteau qui frappe le métal. Le groupe s’agglomérat près de l’ouverture d’où partait une lumière vive.
« Soyons discret. Recommanda Sarmate.
-Oui, la pire des choses seraient de nous faire surprendre par l’ennemi. » Acquiesça Moloc.
Alors qu’il disait ses mots, un pan de mur entier coulissa, les révélant aux yeux de celui qui fredonnait. L’équipe Phoenix resta quelques instants coincés dans leur posture d’infiltration respective, le tout donnant une image assez comique. Mais ils changèrent rapidement en voyant devant eux… Un Chevalier Prométéhen !
« Olah olah ! Doucement ! Fit ce dernier d'une voix métallique en voyant l’équipe Phoenix sortir ses armes. Doucement mes amis ! Je ne vous veux aucun mal, sinon vous seriez déjà tous morts !
-Qui es-tu, usurpateur ? Grogna Moloc.
-Moi ? Mais vous ne me reconnaissez pas ? C’est vrai que j’ai changé… C’est moi, Darkdragoon ! Voyez-vous, je suis venu ici il y a des années pour étudier l’effet de la proximité de Odst – loué soit-il – sur la nature alentour. Ces effets sont tantôt bienveillant, tantôt empreints d’une tristesse terrible, comme si cela suivait les émotions du Créateur dans sa transe. L’exemple le plus frappant sont les rochers à proximité du Pont des Aspects. Tantôt d’une couleur, tantôt de l’autre…
-Euh… Il a drôlement changé, non ? Murmura DarkStephan à son groupe pendant que le Prométéhen continuait de débiter des inepties par rapport au « flux de pensée » et à « la sous-jacente influence de la Convergence en toute chose ».
-Darkdragoon ! L’interrompit Frenchtouch03, un instant rendu silencieux par l’impressionnant diorama de machine et d’instruments scientifiques improbables qui remplissaient la grotte. Tu étais censé être un être humain, pas un robot ! »
Le robot s’arrêta et sembla réfléchir un instant à un détail qu’il tenait pour secondaire.
« Ah oui, c’est vrai. Finit-il par dire. J’ai aussi étudié les possibilités offertes depuis le 6 novembre 2012, et j’ai eu quelques mauvaises approximations sur le décodage d’une machine Foreunneur. Rien de grave, vous le voyez bien. De plus, je n’ai plus à me préoccuper du chauffage. Juste de cette maudite neige qui empêche mes machines d’étude de tourner. Et c’est pire quand à neige est accolé trois chiffres… A savoir 4, 0 et 4. Saviez-vous qu’en pratique, même si le Forum devait échapper à sa destruction, la neige 404 devrait quand même rester dans les tréfonds du Forum et ses neiges éternelles ? Je serais alors aux premières loges pour étudier le phénomène… »

Arrêter le flot de parole de Darkdragoon était inutile, puisqu’il démarrait à nouveau quelques instants après. L’équipe Phoenix dû attendre qu’il ait fini de dire ce qu’il avait à dire. Finalement :
« Mais en fait, je ne sais pas ce que vous faites ici ?
-Nous sommes partis pour une Sainte Mission. Dit Moloc.
-Comprenez que nous sommes là pour parler à Odst, le sortir de sa transe si besoin est, et le supplier de détourner l’Error 404 de nous. Expliqua DarkStephan.
-Ah. » Fit Darkdragoon, coupé dans ses réflexions par quelque chose qui semblait enfin retenir son attention.
Sans un mot, il vola (Ou bondit ?) à la manière des Prométhéens vers une console en hauteur dont il activa plusieurs mécanismes.
Au début, un liquide vert à la droite de Frenchtouch03 s’écoula de tuyaux suspendus en l’air dans un bol transparent.
Ensuite, un petit robot ressemblant à une Sentinelle Prométhéenne mal imitée passa en bourdonnant au-dessus de la tête de Moloc.
Une sorte de grand four à micro-ondes commença à chauffer en grondant.
Des tonnes de données envahirent le mur nord en une cascade de lettres et signes orange.
Le warthog de DarkStephan fut amené par des bras mécaniques.
Le four à micro-ondes géant sonna.
« Voilà ! Je l’ai réparé moi-même pendant que vous dormiez ! Déclara fièrement Darkdragoon. Il est prêt à partir. Le moyen le plus sûr de trouver Odst a été téléchargé dans l’ordinateur de bord. Ca vous permettra aussi de sortir d’ici sans vous attirer des ennuis ! Allez, allez ! Montez ! Il vous faut repartir au plus vite ! D’après moi, l’Error 404 devrait avoir raison de notre Forum dans deux-jours-une-heure-cinq-minutes-quarante-deux-secondes-vingt-deux-diziaimes… »
Il parlait encore de manière rapide et surexcitée quand le moteur du warthog couvrit ses mots et emmena l’équipe Phoenix pour la dernière ligne droite avant le but de leur quête…


*Et pour cause : l’auteur a décidé d’abandonner son système de couleur qui détruisait lentement mais sûrement les rétines de ses lecteurs.
Image

Avatar du membre
Frenchtouch03
Arbiter
Arbiter
Messages : 2512
Enregistré le : mar. mars 27, 2012 6:29 pm
Localisation : Dans la jungle, à atteindre un stade suivant de l'Evolution.

Re: [E/F] Les Chroniques du Forum de Halo-Battle

Messagepar Frenchtouch03 » mer. août 27, 2014 3:53 pm

Chapitre V
Premier contact avec la Prophétie.

Une semaine après le départ de l’équipe Phoenix.

Le Warthog glissait tristement sur la neige maudite. Les flocons tombaient dans les yeux, et semblaient même parfois les aveugler définitivement. Ici, l’Error 404 était la plus présente.
« Eyh ! fit King en bousculant un Frenchtouch03 engourdi. Essaye de pas crever. Si toi, avec ton facteur auto-guérisseur tu passes la massue à gauche, alors on est tous foutus.
-Heing ? répondit mollement le lézard. Mais ? Attends… Allô ? Allô ? C’est revenu…
-Oui. C’était sans doute dû à la neige 404. »*
Le reptile jeta un regard morne aux alentours. Pendant que Moloc, recroquevillé dans un coin, répétait inlassablement des versets de quelque obscur texte Covenant, Sarmate, à la place passager avant, essayait de faire fonctionner une machine à café, autant pour se réchauffer que pour boire de quoi tenir dans cet environnement hostile. Frenchtouch03 était impressionné par le courage des deux Humains : eux n’étaient pas des machines de destruction, ou bien de grands guerriers reconnu à travers la galaxie… Ils n’étaient que des Hommes qui se battaient pour leur foyer.
Et tout autour d’eux, la neige, la neige, la neige… Ca ne s’arrêtait plus, désormais. Il y en avait partout… De la neige, de la neige, une forme sombre, de la neige…
DarkStephan, stoppa violemment le warthog ; ou du moins, aussi violemment qu’il put au milieu d’une matière cotonneuse qui ralentissait aussi bien les êtres organiques que mécaniques.
« Qu’est-ce que c’était ? demanda Sarmate, visiblement proche de la crise d’angoisse.
-J’en sais rien… Est-ce qu’on va voir ?
-Rien ne doit nous détourner de notre mission. Fit Moloc avec un ton qu’il voulait arrogant, mais qui fut gâché par un reniflement intempestif.
-Je vais voir, moi. Dit finalement King, plus par esprit de contradiction envers Moloc que par réel courage. French, tu viens avec moi : nous sommes les deux seuls à pouvoir résister longuement à une telle rafale de neige. Si nous ne sommes pas de retour dans trois minutes, démarrez sans nous. »
Les deux aventuriers descendirent, vêtus de fourrures protectrices. Ils avancèrent trente secondes en direction de la forme sombre, pour voir que c’était un Pélican écrasé, nez dans la neige. La poudreuse n’avait pas encore complètement recouvert l’entrée.
« Je vais voir. dit 03. Fais attention à l’entrée ; les traquenards sont partout, dans cet endroit… Encore plus depuis l’Error 404. »
L’Homme-Lézard entra dans le Pélican. Il y faisait presque chaud : un feu brûlait au milieu du compartiment de transport.
Un homme se tenait là, devant une surface tapissée de plaque de pierre marquée d’écritures bleues ; un archéologue. Ils étaient nombreux à être partis vers les montagnes, conscients ou inconscients du danger des hauts enneigés, et n’étaient généralement pas nombreux à revenir. Darjdragoon était un parfait exemple d’archéologue : complètement fou. Celui que Frenchtouch03 avait devant les yeux ne valait vraisemblablement pas mieux ; voir moins. Il débitait des phrases incohérentes à base d’os, de possession et d’Error 404. Il lisait les tablettes éparses :
« Alors quand 404… du Mécha-Fusionneur au Tueur… dans la folie sera Halo-Battle… avec la possession… Jusqu’à ce que les os se reforment et que la bonne chair les recouvre pour former… la fin de crise… avec tous les mondes…
-Hum, monsieur ? »
L’Homme-Lézard regretta immédiatement d’avoir parlé. L’homme se retourna, et il n’avait pas d’yeux pour lire les tablettes : il se les était arraché, comme en témoignait les marques atroces sur son visage. Sa cage thoracique s’était ouverte… Non, 03 refusa de continuer à détailler cette horreur.
« Toi ! Toi !? Ouiiii, tu viens voir mon triomphe qui n’est pas le tien ? Je suis l’Elu… La bonne chair recouvre les os en parfait corrélation avec les étoiles… »
Le reptile leva une massue, mais avec une rapidité étonnante, la chose était déjà sur lui et crait d’une voix stridente :
« C’est moi l’Elu ! Pas un de ces idiots du Forum ! Sens-tu mes os ? Sens-tu ma chair ? Ils bougent-bougent, mes petits… Ils obéissent à la volonté du Maîîîître ! Le Dévoreur d’âme ! R’lyeh Cth’faghn ! Ils seront tous là ! Même mes petits os qui bougent-bougent dans mon corps meurtri… »
L’arme du lézard parvint enfin à mettre un terme à la folie de l’archéologue. Reprenant ses esprits, troublé par l’horreur qu’il venait de voir, Frenchtouch03 remarqua enfin ce qu’il y avait de plus affreux sur son adversaire : il avait déformé son corps grâce à la neige 404 de manière à ressembler aux héros du Forum. Un bras droit de King Leviathan, une tête d’Elite, une visière d’ODST incrusté dans le dos. Et, enfin, tout le reste à l’image d’un guerrier Homme-Lézard que 03 ne connaissait que trop bien. Cet homme était fou… Mais certains mots prononcés ne le semblaient pas dans l’esprit du membre de l’équipe Phoenix… Le Dévoreur d’âme… Une hallucination (Un souvenir enfoui ?) passa dans son esprit…

« Toi… Regarde-moi… Quand tu te réveilleras, tu auras tout oublié, j’y veillerai. Mais tu te souviendras de ça. Ecoute ma voix… Ecoute le son de ta fin, ainsi que de tout ce qui te sera devenu cher. SOUVIENS-TOI DE CA ! »

« Allô ? Ici la terre ! Bon sang ! »
Une bonne claque réveilla définitivement Frenchtouch03.
« Le Dévoreur d’âme… balbutia ce dernier en se relevant.
-Ouais, c’est ça. Non seulement il y a eu des cris terrifiants qui s’entendaient à des lieux à la ronde, mais en plus tu as perdu connaissance. Le temps que je te traîne hors de ce Pélican, les trois minutes étaient écoulées. Nous sommes seuls, maintenant ! »

Huit jours après le départ de l’équipe Phoenix. Séparation de l’équipe. Perte de contact avec les Modérateurs. Quand tout espoir a officiellement disparu. Peur sur le Forum.
+++Arrêt de l’archiviste automatique+++
+++Cause : perte de puissance dû à un ma…+++
_Bziiiiiiip_


*A moins que ce ne soit l’auteur qui, suivant les conseils de l’un de ses plus grands lecteurs, a décidé de remettre les bonnes vieilles couleurs sur le texte des personnages.
Image


Retourner vers « Bibliothèque »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron