Suis-je possesseur de mon corps ?

Vous êtes libre de discuter ici de sujets presque sérieux. Attention aux dérapages.
Avatar du membre
B0g0ss42
Oeuf Parasite
Oeuf Parasite
Messages : 3
Enregistré le : lun. août 22, 2011 4:32 pm

Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar B0g0ss42 » mar. août 23, 2011 8:28 pm

A priori, la solution est évidente : oui, je possède mon corps, celui-ci étant, en quelque sorte, la moitié du sujet Je ("substance étendue" dans le vocabulaire de feu Descartes).

Et pourtant... Il me semble que la plus grande précaution est requise.

Par exemple, si je ne m'abuse, le suicide est un crime (même s'il est commis envers "soi-même"), bien qu'en pratique, il parait absurde de condamner une personne pour s'être suicidée...

En fait, dire que l'on possède son corps, c'est se placer du point de vue de l'âme. JE = âme > corps.
Mais le problème semble réversible : n'est-ce pas plutôt "mon" corps qui me possède ? Platon pensait, de cette façon, que le corps est le tombeau de l'âme. Que philosopher, c'est donc apprendre à mourir, c'est-à-dire à se séparer de son corps.

Vos avis ?

Avatar du membre
Chapichapo
Parasite d'infection
Parasite d'infection
Messages : 5
Enregistré le : mar. août 23, 2011 7:57 pm

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar Chapichapo » mar. août 23, 2011 8:33 pm

Mon avis c'est que j'aimerais un développement plus consistant pour apporter moi-même ma pierre à l'édifice. En l'occurrence, que nommes-tu "âme" ? Définis les notions induites par ta question avant de te précipiter pour obtenir des réponses, enfin ce n'est que mon humble avis.

Avatar du membre
B0g0ss42
Oeuf Parasite
Oeuf Parasite
Messages : 3
Enregistré le : lun. août 22, 2011 4:32 pm

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar B0g0ss42 » mar. août 23, 2011 8:37 pm

Pour la part, j'inclinerais à comprendre le terme d'"âme" en son sens le plus large et le plus littéral : le principe vital qui entraine l'animation d'un corps. L'"élan vital" tel que pensé par Bergson.

Mais il serait sûrement intéressant de faire varier le sens de ce terme...
Et ne perdez pas de vue que ma question est : "Suis-je possesseur de mon corps ?".
Ce "Je", il faut le comprendre comme sujet universel. Le "corps", je pense que l'on peut partir sur une définition simple de type cartésienne : cet substance étendue, matérielle et sensible, capable de mouvement.

Par ailleurs, ne sommes-nous pas ici victime d'une illusion grammaticale : le fait d'employer le possessif "mon" suffit-il pour se l'approprier ?

Avatar du membre
t3rminat0r
Oeuf Parasite
Oeuf Parasite
Messages : 3
Enregistré le : mar. août 23, 2011 8:01 pm

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar t3rminat0r » mar. août 23, 2011 8:45 pm

Si l'ignorance fait corps à son corps...qui possède qui ?!
Si la nicotine possède le corps de la matière grise, apprendre à mourir, c'est se placer du point de vue du tabac. Si tu ne t'es débarrasse pas de lui, c'est lui qui se débarrassera de toi.

Avatar du membre
Chapichapo
Parasite d'infection
Parasite d'infection
Messages : 5
Enregistré le : mar. août 23, 2011 7:57 pm

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar Chapichapo » mar. août 23, 2011 8:49 pm

Il est difficile de dire où est JE. Si je perds une main, c'est encore moi, et si je suis défiguré par un accident, c'est encore moi.

Je ne suis donc pas dans telle partie de mon corps, pas plus que je ne suis dans mon intelligence ou ma profession ou mes biens...

Il est tentant de dire que JE réside dans le mystère par lequel fait sens mon existence. Chacun de nous, quand il s'adresse à l'autre, fait face à ce mystère...^^

Avatar du membre
B0g0ss42
Oeuf Parasite
Oeuf Parasite
Messages : 3
Enregistré le : lun. août 22, 2011 4:32 pm

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar B0g0ss42 » mar. août 23, 2011 8:49 pm

Madame, votre réponse est intéressante.

En ce sens, peut-on parler de "dons" du sang ou d'organes ? Ou est-ce abusif ? D'un autre côté, on peut dire que je suis souverain de mon être, donc de mon corps. Ainsi, cette enveloppe corporelle serait la forme la plus intime de la propriété privée : "violer" l'entrée d'une maison n'a pas du tout la même gravité que violer une personne...

Avatar du membre
VesperHubris
Ossoona
Ossoona
Messages : 822
Enregistré le : ven. mai 27, 2011 12:19 pm
Localisation : Au crépuscule, lorsque le soleil aura disparu à l'horizon, regardez à l'Ouest...

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar VesperHubris » mar. août 23, 2011 8:51 pm

L'idée de séparer âme et corps est devenue complètement obsolète depuis un certain temps déjà. Dés lors la question serait plutôt: possèdons nous notre âme? Ou par analogie: pensons nous par nous même?
Dés lors il nous faut considérer l'aspect sociétaire et conjonctural de l'interrogation. Dans la socièté de consommation actuelle, on se retrouve soumis des manipulations où que nous allions. De la publicité aux discours électoraux, des discussions entre amis aux réseaux sociaux. L'esprit se retrouve soumis à une grande quantité d'influences. Ceci devient donc une interrogation personnelle: fais je ce que je fais, pense je ce que je pense ou dis je ce que je dis parce que je le veux ou parce que quelqu'un d'autre l'a voulu pour moi? Il s'agit donc de mesurer individuellement la capacité de résister à ces influences. Enfin, non, c'est plus complexe, je devrais dire: de trier, de tamiser ces influences, de les disséquer même pour n'en reprendre que le meilleur ou que ce qui nous intéresse pour notre développement spirituel.
Mais si on revient à l'idée d'analyse selon la conjoncture, on arrive aussi à la conclusion que de manière plus global, on tend à une superficialité croissante dans notre mode de vie qui se traduit petit à petit par un matérialisme renforcé par la prédominance du libéralisme dans l'économie. On risque donc d'arriver à un stade où l'âme sera axée vers le corps et donc que ce sera le corps qui possèdera l'âme et non l'inverse. Arrivant ainsi à un égocentrisme croissant vu qu'il s'agit de répondre à ses besoins, on en arrive à voir surgir des faiblesse dans l'organisation sociétaire: on ne fait plus que le minimum, on veux tout tout de suite, on ne regarde plus au dépense, on ne fait plus attention aux problèmes du voisin etc.
Donc cette question qui pourrait poser à débat a des implication très vaste qui nécessiteraient une grande investigation et en même temps reste du domaine purement personnel.
Evidemment, on peut en venir aux addictions. Là, il s'agit de perdre la possession et de son âme et de son corps puisqu'on se sacrifie à un produit sans envisager aucun paramètre(argent, santé, sécurité,morale...). On peut également regarder la servitude et l'esclavage. Mais c'est un cas à part, la personne à toujours le choix de partir ou de rester mais sa raison lui dicte de rester en vie, ce qui fait qu'elle loue en quelque sorte son corps ou plutôt qu'elle en perd momentannéement la propriété(parfois jusqu'à sa mort d'ailleurs). Mais dans l'Europe d'aujourd'hui, sauf si on est une prostitué ou une star du x des pays de l'est, on ne se retrouve pas confronté à ce genre de problème, bien sûr il existe des exception: abus d'autorité, femme ou homme battu(e)s et j'en passe. Mais dans l'ensemble nous restons seul maître à bord si on sais se prémunir face aux éléments créés pour nous influencer qui gravite autour de nous.
Merci BoGos d'avoir lancé un sujet si passionnant! :wink:
"Et si l'aventure humaine allait échouer..." Théodore Monod
Image

Avatar du membre
King Leviathan
Prométhéen
Prométhéen
Messages : 3570
Enregistré le : ven. avr. 08, 2011 4:43 pm
Localisation : De retour aux affaires.

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar King Leviathan » jeu. août 25, 2011 3:03 pm

Ce type est un grand malade pour tenir des conversations de ce niveau avec lui-même :shock: . Faut l'interner dans un asile de fou, je vous dit, ou il va tous nous rendre encore plus cinglés.
"Le Temps n'a de prise que sur ceux qui le laisse les saisir."

Avatar du membre
VesperHubris
Ossoona
Ossoona
Messages : 822
Enregistré le : ven. mai 27, 2011 12:19 pm
Localisation : Au crépuscule, lorsque le soleil aura disparu à l'horizon, regardez à l'Ouest...

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar VesperHubris » jeu. août 25, 2011 4:13 pm

c'est très pratique quand on a plusieurs avis contradictoires sur une question et qu'on veut tous les développer :lol:
non mais en somme, c'est pas si compliqué, sur un forum ça revient à développer des dialogue comme on écrirait un livre à la différence qu'on doit aussi composer avec des composantes aléatoire (c'est nous! :wink: ) qui relancent l'inspiration et la conversation. C'est pas rien mais c'est pas non plus du pouvoir divin! :mrgreen:
"Et si l'aventure humaine allait échouer..." Théodore Monod
Image

Avatar du membre
King Leviathan
Prométhéen
Prométhéen
Messages : 3570
Enregistré le : ven. avr. 08, 2011 4:43 pm
Localisation : De retour aux affaires.

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar King Leviathan » jeu. août 25, 2011 4:52 pm

Rien que pour avoir monté un plan pareil, c'est un vrai détraqué :lol: . C'est de plus en plus dangereux de traîner par ici.
"Le Temps n'a de prise que sur ceux qui le laisse les saisir."

Avatar du membre
Mech
Fossoyeur
Fossoyeur
Messages : 2263
Enregistré le : lun. mai 19, 2008 8:04 pm
Localisation : rôde sur le forum.

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar Mech » jeu. août 25, 2011 4:56 pm

C'est un individu assimilé (volontairement?) par le collectif qui fait remarqué cela dans un sujet portant le nom "suis-je possesseur de mon corps?"...
Image

Avatar du membre
King Leviathan
Prométhéen
Prométhéen
Messages : 3570
Enregistré le : ven. avr. 08, 2011 4:43 pm
Localisation : De retour aux affaires.

Re: Suis-je possesseur de mon corps ?

Messagepar King Leviathan » sam. août 27, 2011 4:48 pm

C'est volontairement que j'ai rejoint le collectif. Même si je dois admettre que c'était une belle connerie :mrgreen: .
"Le Temps n'a de prise que sur ceux qui le laisse les saisir."


Retourner vers « Débats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron