ELOGE DU CARBURATEUR

Vous êtes libre de discuter ici de sujets presque sérieux. Attention aux dérapages.
Avatar du membre
Artic nation
Elite
Elite
Messages : 158
Enregistré le : mer. mars 07, 2007 1:49 am
Localisation : Clermont-Ferrand (63)
Contact :

ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar Artic nation » jeu. août 11, 2011 5:12 pm

Essai sur le sens et la valeur du travail
Matthew B. CRAWFORD

« La génération actuelle de révolutionnaires du management s'emploie à inculquer de force la flexibilité aux salariés et considère l'éthos artisanal comme un obstacle à éliminer. On lui préfère de loin l'exemple du consultant en gestion, vibrionnant d'une tâche à l'autre et fier de ne posséder aucune expertise spécifique. Tout comme le consommateur idéal, le consultant en gestion projette une image de liberté triomphante au regard de laquelle les métiers manuels passent volontiers pour misérables et étriqués. Imaginez à côté le plombier accroupi sous l'évier, la raie des fesses à l'air. »

Matthew B. Crawford était un brillant universitaire, bien payé pour travailler dans un think-tank à Washington. Au bout de quelques mois, déprimé, il démissionne pour ouvrir... un atelier de réparation de motos. À partir du récit de son étonnante reconversion professionnelle, il livre dans cet ouvrage intelligent et drôle l'une des réflexions les plus fines sur le sens et la valeur du travail dans les sociétés occidentales.
Mêlant anecdotes, récit, et réflexions philosophiques et sociologiques, il montre que ce « travail intellectuel », dont on nous rebat les oreilles depuis que nous sommes entrés dans l'« économie du savoir », se révèle pauvre et déresponsabilisant. De manière très fine, à l'inverse, il restitue l'expérience de ceux qui, comme lui, s'emploient à fabriquer ou à réparer des objets - ce qu'on ne fait plus guère dans un monde où l'on ne sait plus rien faire d'autre qu'acheter, jeter et remplacer. Il montre que le travail manuel peut même se révéler beaucoup plus captivant d'un point de vue intellectuel que tous les nouveaux emplois de l'« économie du savoir ».

« Retour aux fondamentaux, donc. La caisse du moteur est fêlée, on voit le carburateur. Il est temps de tout démonter et de mettre les mains dans le cambouis... »


Image



" Un C.A.P. ? Qu'est-ce donc jeune homme? N’êtes-vous pas inscrits en fac comme tous vos camarades? "

Voici une phrase bien connue de tous ceux qui se sont dirigés vers une voie professionnalisante, une "voie de garage" comme définie çi-dessus.

Moi-même ai connu cette période d'indécision ou le regard pesant de notre entourage vous met face à la promesse d'un avenir infranchissable.
"Passe ton BAC., ça t'ouvrira des portes !" , "choisis plutot cette Fac, tu aura plus de débouchés !"

Doit-on avoir peur de l'artisanat, comme métier et/ou comme passion?
Pourquoi les jeunes en CAP ou classes STI (pour exemple) sont-ils dénigrés par les profs de l'éducation nationale?
Avez-vous déjà admiré ou regardé de haut un ouvrier du bâtiment sur son chantier?

RAPPEL: Faisons ici la différence entre artisanat d'art, qui représente une infime partie de l'artisanat d'entreprise bien plus large. Nous nous consacrerons, du moins dans la première partie de ce débat, à ce dernier type de métiers manuel.

Afin de lancer le débat, je propose aux participants de faire part de leurs propres opinions, inquiétudes ou espoirs sur leur métier, le travail.

Rappellons que le débat permet à tous de s'exprimer, partager nos connaissances et nous enrichir. Soyez constructifs, réfléchissez à deux fois à ce que vous écrirez, mais avant tout, pensez bien à vous exprimer en : "JE PENSE". Votre parole et vos positions doivent toujours être prises en compte, qu'importe ce qui pourrait leur barrer la route.

Avatar du membre
Mech
Fossoyeur
Fossoyeur
Messages : 2263
Enregistré le : lun. mai 19, 2008 8:04 pm
Localisation : rôde sur le forum.

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar Mech » jeu. août 11, 2011 7:25 pm

Normalement, les nouveaux débats doivent être proposé dans le sujet correspondant avant de le lancer.

Je suis le seul à trouver que ce post fait penser à un devoir de philo ou une préface de livre?
Image

Avatar du membre
Artic nation
Elite
Elite
Messages : 158
Enregistré le : mer. mars 07, 2007 1:49 am
Localisation : Clermont-Ferrand (63)
Contact :

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar Artic nation » jeu. août 11, 2011 8:32 pm

Désolé, vieilles habitudes de forumer !

J'ai peut-etre en effet poussé mon texte à ressembler à une présentation de bookseller, mais, quoi qu'il en soit, un débat est ouvert, et le thème en est très large :wink:

Avatar du membre
King Leviathan
Prométhéen
Prométhéen
Messages : 3573
Enregistré le : ven. avr. 08, 2011 4:43 pm
Localisation : De retour aux affaires.

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar King Leviathan » ven. août 12, 2011 1:47 pm

Si tu veux mon humble avis, les gens dénigrent les étudiants en C.A.P. pour la simple et bonne raison qu'il s'agit du diplôme le plus... disons faible, du trio BAC-BEP-CAP. Cela ne signifie absolument pas qu'ils sont plus bêtes ou moins compétents que les autres [ j'ai passé deux ans en filière scientifique, et bien je puis vous affirmez que la population d’illettrés est alarmante. Le tiers d'entre eux ne savent pas lire sans bafouiller au moins 3 fois dans une même phrase ( bon j’exagère un tantinet, mais à peine.) ]. Seulement, on a tellement répété aux gens que ceux qui n'avaient pas eu leur BAC étaient des bons à rien qu’inconsciemment, ils ont finis par y croire. Qui plus est, le CAP permet d'accéder à des emplois essentiellement "physique", qui ne nécessitent pas une grande connaissance intellectuelle pour être exécutés ( attention, cela ne reflète pas mon opinion personnel ). De là le raisonnement suivant: pas de bac + étude visant à trouver un emploi manuel rapidement - grande nécessité de réflexion = manque d'intelligence. C'est faux, mais les gens y croient, alors :? ...

Ce sont tous ces préjugés qui pourrissent notre société: les jeunes sont tous des délinquants, les vieux sont tous séniles, les femmes sont toutes des pipelettes,les noirs ont tous une grosse b*** ( collector celui-là :mrgreen: ...), etc... Tous ça est faux, mais tant que des gens seront assez cons pour y croire, ça persistera :| . C'est malheureux, mais la mentalité populaire est ainsi :( , et nous ne pourrons pas y faire grand-chose tant que les gens n'y mettront pas un peu de bonne volonté :| .
"Le Temps n'a de prise que sur ceux qui le laisse les saisir."

Avatar du membre
Artic nation
Elite
Elite
Messages : 158
Enregistré le : mer. mars 07, 2007 1:49 am
Localisation : Clermont-Ferrand (63)
Contact :

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar Artic nation » ven. août 12, 2011 8:48 pm

Qui plus est, le CAP permet d'accéder à des emplois essentiellement "physique", qui ne nécessitent pas une grande connaissance intellectuelle pour être exécutés
L'idée établissant que les métiers manuels ne nécessitent pas une grande connaissance intellectuelle est fondamentalement erronée.

Non seulement il faut (pour y avoir travaillé et étudié), une grande connaissance intellectuelle, tant technique qu'en terme de capacité intellectuelle à résoudre des problèmes auxquels nous pouvons faire face tous les jours dans ces métiers. Il est essentiel de ne pas être foncièrement con afin de développer en permanence (j'insiste, ce n'est pas exagéré) des qualités, méthodes de travail et connaissance des matériaux utilisés.

Faisons ici monter le mathématicien sur le piloris du débat. Bon, il y a beaucoup d'autres exemples, mais celui-là est particulièrement en opposition avec les aptitudes requises par un charpentier (yeaah joseph!).

Le penseur des chiffres saura vous démontrer que même chuck norris ne pourrait compter jusqu'à l'infini, tandis que l'ouvrier vous mettra à l'abris des intempéries sous un toit.
Le matheux saura t-il pratiquer un simple mi-bois à coup de scie et de ciseau à bois dans un bout de bois? Le charpentier lui n'aurait certainement pas un esprit aussi complexe et construit que le premier (encore que...) mais saurait à coup sur le faire avec un couteau suisse s'il advenait qu'il se retrouve avec ce seul outil (oui c'est possible !)

A chacun ses particularités. On s'adapte à son métier moins par habitude qu'à force de réflexions (et d'efforts). Je ne suis pas devenu charpentier débutant du jour au lendemain. Des mois de formation à apprendre à lire des plans parfois foireux, tracer des épures qui trop souvent demandent un effort considérable pour adapter nos lignes sur des sols à la planéité plus que douteuse, tailler le bois et faire corps avec lui afin de connaitre sa texture, sa résistance, sa teneur en tels ou tels minéraux qui nous obligeaient à changer de lame sur les machines. En parlant de celles-ci, certaines étant un vrai désastre, il nous a fallu apprendre à les réparer, nous adapter à leurs particularités et parfois même les "upgrader" (une pièce métallique ou en bois faites maison nous coûtait du temps, une pièce usinée et de marque nous aurait coûte la peau des fesses).

Essentiellement physique, certes: un patron qui vous engueule parce que vous n’êtes pas capable de soulever une poutre en chêne, ça m'est arrivé plus d'une fois. Mais un patron qui vous passe une fumée parce que vous n'avez pas été capable de réaliser que votre lecture de plan donnait 20cm en moins sur la hauteur d'un abris de jardin, ça, c'est douloureux (intellectuellement parlant)

Avatar du membre
King Leviathan
Prométhéen
Prométhéen
Messages : 3573
Enregistré le : ven. avr. 08, 2011 4:43 pm
Localisation : De retour aux affaires.

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar King Leviathan » sam. août 13, 2011 1:40 pm

Il est vrai que notre société à aujourd'hui besoin de nombreux types de travailleurs pour fonctionner correctement. Chacun ( ou presque ) à un rôle à y jouer, n'en déplaisent à certains. Beaucoup d'emplois sont souvent critiqués parce qu'ils sont liés à des tâches ingrates, à ce que l'on pourrait appeler "basses besognes". Je pense notamment aux éboueurs, que les gens dénigrent énormément sous prétextent qu'ils n'ont "rien foutu à l'école", opinion que je ne partage pas. Ce qui est amusant à constater est qu'alors que les gens critiquent constamment ces mêmes éboueurs pour leur soit-disant manque d'intelligence, ils sont bien en peine de vivre sans eux, puisqu'ils ne semblent pas savoir gérer leurs propres déchets.

La société à besoin de gens compétents aussi bien dans les domaines intellectuels que manuels. Cependant elle peine à l'admettre, simplement parce que son élite intellectuelle se sent galvanisée par sa position et qu'elle croit que que son cul pète plus haut que celui des autres ( classe comme expression, non ? :mrgreen: ).

Il faut de tout pour faire un monde. Il ne tient qu'à ceux qui l'habitent de distinguer ce qui est utile de ce qui est néfaste, et de trouver un moyen de se débarrasser de la mauvaise moitié. Plus simple à dire qu'à faire, mais comme disait l'autre: "Il n'est rien qui puisse résister à la volonté de celui qui à le courage, la force et la sagesse de vouloir changer le monde en le ramenant dans le droit chemin".( Bon c'est de moi, mais qu'est-ce ça change au final :mrgreen: ?).
"Le Temps n'a de prise que sur ceux qui le laisse les saisir."

Avatar du membre
Naglareph
Codeur
Codeur
Messages : 1049
Enregistré le : mar. avr. 07, 2009 10:20 pm
Localisation : En train de flotter dans l'espace sur un phenix bleu!

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar Naglareph » dim. août 14, 2011 12:51 am

42

EDIT Mech: +1
Image
Image
Président de l'association ANTRE.

Avatar du membre
King Leviathan
Prométhéen
Prométhéen
Messages : 3573
Enregistré le : ven. avr. 08, 2011 4:43 pm
Localisation : De retour aux affaires.

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar King Leviathan » dim. août 14, 2011 12:52 pm

42

EDIT Mech: +1
What this fu** ? Ça veut dire quoi ce truc ? Encore un trip vaseux :mrgreen: ?
"Le Temps n'a de prise que sur ceux qui le laisse les saisir."

Avatar du membre
Naglareph
Codeur
Codeur
Messages : 1049
Enregistré le : mar. avr. 07, 2009 10:20 pm
Localisation : En train de flotter dans l'espace sur un phenix bleu!

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar Naglareph » dim. août 14, 2011 4:59 pm

Tape 42 dans google xD
Image
Image
Président de l'association ANTRE.

Avatar du membre
King Leviathan
Prométhéen
Prométhéen
Messages : 3573
Enregistré le : ven. avr. 08, 2011 4:43 pm
Localisation : De retour aux affaires.

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar King Leviathan » dim. août 14, 2011 8:12 pm

Je vois toujours pas ce que ça fout ici.

EDIT Mech: Moi non plus. Juste que j'adore ce chiffre. Sinon retour sur le sujet.
"Le Temps n'a de prise que sur ceux qui le laisse les saisir."

Avatar du membre
VesperHubris
Ossoona
Ossoona
Messages : 822
Enregistré le : ven. mai 27, 2011 12:19 pm
Localisation : Au crépuscule, lorsque le soleil aura disparu à l'horizon, regardez à l'Ouest...

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar VesperHubris » lun. août 15, 2011 2:53 pm

Avant de réagir à ce qui a été dit, je vais placer ma position personnelle.
Bien qu'intellectuel de nature(entre guillemet le intellectuel, vous comprenez bien entendu ce que je veux dire), j'ai toujours considéré le travail manuel avec une certaine curiosité. Parce que, justement, je suis ce qu'on appelle en langage courant un intellectuel, donc ce genre de labeur m'est toujours passé au dessus de la tête, moi qui ait deux mains gauches quand il s'agit de bricoller et c'est de là que me vient une espèce d'admiration. Plutôt que de dénigrer ce que je ne sais pas faire ou ce que je ne connais pas(qu'on pourrait comparer au "j'aime pas! mais t'as même pas gouté!"), je préfère m'y intéresser de temps à autre. Pour moi, ce genre de métier, ce sont des métiers de création et je respecte beaucoup cela. Cela dit, il est compréhensible que ces filières soient dénigrées. Il y a à cela plusieurs raisons que je développerai en réaction à certains éléments avancé. Ceux que j'ai )à apporter c'est premièrement, une question d'apparence, il faut reconnaitre que le type en costard avec attaché-case et bien clean fera meilleurs impression que l'ouvrier de chantier couvert de platre avec une bière à la main lors de la pose de midi, et dans le monde qui est le nôtre, ça a de l'importance l'apparence. Ensuite, il y a le fait qu'un type qui a fait des études aura acquis un certain statu illusoire, parce que "c'est bien de faire des études" dixit les gens, comme il l'a été précisé, statut qui fait que même si c'est un crétin fini, ça se verra moins qu'avec le dit plombier sous l'évier qui lui n'a pas ce pseudo statut comme bouclier. Une fois de plus c'est une question de préjugé.

J'ouvre d'ailleurs une parenthèse sur ce préjugé: pourquoi est ce que faire des études fait de quelqu'un un gars bien? Nous devons trouver les racine de ceci au cours des deux siècle précédents. A l'époque de la révolution industrielle et par la suite également jusqu'à il y a pas si longtemps que cela, l'homme lambda(ne parlons même pas de la femme à l'époque, c'était d'autres moeurs) était ouvrier malgré lui, rares étaient les enfants d'ouvrier ou de paysans qui pouvaient devenir ne serait qu'instituteur. Mais pour les nobles et bourgeois, les gosses feraient systématiquement des études. Dés lors apparait une réalité à l'époque: si il as fait des études, c'est qu'il vient d'une famille riche et socialement bien lotie. Ce qui était réel alors s'est ancré dans l'inconscient collectif d'où ce préjugé. Je ferme ma longue parenthèse :mrgreen:

J'en arrive donc à mes réactions avec tout d'abord celle qui va étayé ma phrase soulignée:
Si tu veux mon humble avis, les gens dénigrent les étudiants en C.A.P. pour la simple et bonne raison qu'il s'agit du diplôme le plus... disons faible, du trio BAC-BEP-CAP.
Si je transpose bien dans le système d'enseignement belge le CAP doit correspondre à la filière dite Professionnelle. Or, il y a une autre réalité, c'est qu'on aime pas faire doubler les gens. Je développe. Alors qu'un élève alpha ira de lui-même dans cette filière bravant les préjugés familiaux pour faire ce qu'il a toujours voulu faire, on peut voir un élève béta qui lui est allé en général mais qui trop paresseux a raté, puis on l'a fait baissé d'un cran et encore d'un cran à cause de cette paresse et ce retrouve dans la même filière que l'autre mais pas four les mêmes raisons. De la même manière on fera descendre plus facilement un élève de "niveau" d'étude(en fait on pourrait parler d'un gradient théorique pour enlevé toute ambiguité sur ma classification) qui n'a pas réussi pour diverses raisons pour ne pas lui faire doubler son année. C'est quelque chose que j'ai toujours eu du mal à cerner au lieu de mieux encadrer les gosses qui n'ont pas réussi on diminue la difficulté. Tout ça pour dire qu'on a réussi à noyer les passionnés dans un flot de fainéants ou d'incompris qui ne sont pas à leur place ce qui a dénigré la filière.
Faisons ici monter le mathématicien sur le piloris du débat. Bon, il y a beaucoup d'autres exemples, mais celui-là est particulièrement en opposition avec les aptitudes requises par un charpentier (yeaah joseph!).
je pense qu'il n'y a pas lieux de comparer les métiers, on trouvera toujours du pour et du contre. Et puis comme me l'a justement un livre d'une femme dont j'ai oublié le nom qui s'intitulait "une soupe aux herbe souvage", la dignité de l'homme est d'avoir un métier quelqu'il soit. Et à mon sens ceux qui ne veulent pas travailler devraient être considérés comme les parasites qu'ils sont et placé en parias. Parce qu'un homme sans honneur n'est plus humain.
La société à besoin de gens compétents aussi bien dans les domaines intellectuels que manuels.
Le problème, c'est qu'il semble qu'on ne prenne plus en compte qu'il y a différent niveau de capacité intellectuelle et qu'il faille des métiers appréhendable pour chacun de ces niveaux. On a vu disparaître les balayeurs de rue, les cantonniers et combien d'autres petits métiers encore qui permettraient de réduire le chômage de manière drastique?
42

EDIT Mech: +1
What this fu** ? Ça veut dire quoi ce truc ? Encore un trip vaseux :mrgreen: ?
Tape H2G2 dans youtube et tu trouveras quelque part une vidéo avec comme titre un truc du genre: la réponse au sens de la vie de l'univers et tout le reste. Ce film est un chef d'oeuvre! Je conseille également: cachalo et pot de pétunia :mrgreen:
"Et si l'aventure humaine allait échouer..." Théodore Monod
Image

Avatar du membre
King Leviathan
Prométhéen
Prométhéen
Messages : 3573
Enregistré le : ven. avr. 08, 2011 4:43 pm
Localisation : De retour aux affaires.

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar King Leviathan » lun. août 15, 2011 3:02 pm

H2G2... Le guide du voyageur galactique ? J'ai vu le film et... disons que je ne suis pas sûr de pouvoir le qualifier de chef-d’œuvre :? .
"Le Temps n'a de prise que sur ceux qui le laisse les saisir."

Avatar du membre
VesperHubris
Ossoona
Ossoona
Messages : 822
Enregistré le : ven. mai 27, 2011 12:19 pm
Localisation : Au crépuscule, lorsque le soleil aura disparu à l'horizon, regardez à l'Ouest...

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar VesperHubris » lun. août 15, 2011 3:27 pm

moi je trouvais ça magnifique. Avec le robot maniaco-dépressif et le générateur d'improbabilité, je l'ai trouvé trodant. Mais bon, apparemment j'ai un humour particulier... enfin, là n'est pas le débat! xD
"Et si l'aventure humaine allait échouer..." Théodore Monod
Image

Avatar du membre
King Leviathan
Prométhéen
Prométhéen
Messages : 3573
Enregistré le : ven. avr. 08, 2011 4:43 pm
Localisation : De retour aux affaires.

Re: ELOGE DU CARBURATEUR

Messagepar King Leviathan » lun. août 15, 2011 4:04 pm

Le coup du robot dépressif était sympa au début, mais ça devient vite saoulant. Enfin ça, c'est mon avis personnel, qui n’intéresse probablement personne maintenant j'arrête parce que je m'éloigne du sujet MERCI H2G2 :mrgreen: !
"Le Temps n'a de prise que sur ceux qui le laisse les saisir."


Retourner vers « Débats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron